Les Églises Chrétiennes de Dieu

[282c]

 

 

 

 

 

Le Règne des Rois

Partie III :

Salomon et la Clef de David [282c]

 

 

(Édition 1.0 20000315-20060717-20070906)

 

 

 

La dernière phase du Plan de Dieu tel que reflété dans le règne des rois d'Israël est celui du Roi Salomon. Cette séquence devait pointer vers Christ et l'établissement de l'Église en tant que le Temple Spirituel de Dieu.

 

 

 

    

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel : secretary@ccg.org

 

 

(Copyright © 2000, 2006, 2007 Wade Cox)

(Tr. 2006, rév. 2013)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/ 

 

    

 

Le Règne des Rois Partie III : Salomon et la Clef de David [282c]

 

 

La responsabilité donnée à Salomon

Tel que nous avons vu, Dieu avait choisi Salomon pour être le roi, de même qu'il a choisi David pour remplacer Saül. Chacun des trois chefs a été pris pour un dessein et leurs vies devaient illustrer le Plan de Dieu dans les 6,000 ans de la création à partir d'Adam et de la fermeture de l'Éden menant jusqu'au repos millénaire de Jésus Christ.

 

1Rois 2:1-46 David approchait du moment de sa mort, et il donna ses ordres à Salomon, son fils, en disant : 2 Je m’en vais par le chemin de toute la terre. Fortifie-toi, et sois un homme ! 3 Observe les commandements de l’Éternel, ton Dieu, en marchant dans ses voies, et en gardant ses lois, ses ordonnances, ses jugements et ses préceptes, selon ce qui est écrit dans la loi de Moïse, afin que tu réussisses dans tout ce que tu feras et partout où tu te tourneras, 4 et afin que l’Éternel accomplisse cette parole qu’il a prononcée sur moi : Si tes fils prennent garde à leur voie, en marchant avec fidélité devant moi, de tout leur cœur, et de toute leur âme, tu ne manqueras jamais d’un successeur sur le trône d’Israël. 5 Tu sais ce que m’a fait Joab, fils de Tseruja, ce qu’il a fait à deux chefs de l’armée d’Israël, à Abner, fils de Ner, et à Amasa, fils de Jéther. Il les a tués ; il a versé pendant la paix le sang de la guerre, et il a mis le sang de la guerre sur la ceinture qu’il avait aux reins et sur la chaussure qu’il avait aux pieds. 6 Tu agiras selon ta sagesse, et tu ne laisseras pas ses cheveux blancs descendre en paix dans le séjour des morts. 7 Tu traiteras avec bienveillance les fils de Barzillaï, le Galaadite, et ils seront de ceux qui se nourrissent de ta table ; car ils ont agi de la même manière à mon égard, en venant au-devant de moi lorsque je fuyais Absalom, ton frère. 8 Voici, tu as près de toi Schimeï, fils de Guéra, Benjamite, de Bachurim. Il a prononcé contre moi des malédictions violentes le jour où j’allais à Mahanaïm. Mais il descendit à ma rencontre vers le Jourdain, et je lui jurai par l’Éternel, en disant : Je ne te ferai point mourir par l’épée. 9 Maintenant, tu ne le laisseras pas impuni ; car tu es un homme sage, et tu sais comment tu dois le traiter. Tu feras descendre ensanglantés ses cheveux blancs dans le séjour des morts. 10 David se coucha avec ses pères, et il fut enterré dans la ville de David. 11 Le temps que David régna sur Israël fut de quarante ans : à Hébron il régna sept ans, et à Jérusalem il régna trente-trois ans.

 

David avait vu les problèmes causés par ceux qui l'avaient affecté, comme Joab et Schimeï le Benjamite et il a confié à Salomon leur punition dans le sang. Salomon s’est vu confier la royauté et il avait des responsabilités spécifiques. Dès ce moment, il a reçu la sagesse dans le discernement et le premier exemple que nous avons vu a été la sentence à Adonija.

 

12 Salomon s’assit sur le trône de David, son père, et son règne fut très affermi. 13 Adonija, fils de Haggith, alla vers Bath-Schéba, mère de Salomon. Elle lui dit : Viens-tu dans des intentions paisibles ? Il répondit : Oui. 14 Et il ajouta : J’ai un mot à te dire. Elle dit : Parle ! 15 Et il dit : Tu sais que la royauté m’appartenait, et que tout Israël portait ses regards sur moi pour me faire régner. Mais la royauté a tourné, et elle est échue à mon frère, parce que l’Éternel la lui a donnée. 16 Maintenant, je te demande une chose : ne me la refuse pas ! Elle lui répondit : Parle ! 17 Et il dit : Dis, je te prie, au roi Salomon-car il ne te le refusera pas qu’il me donne pour femme Abischag, la Sunamite. 18 Bath-Schéba dit : Bien ! je parlerai pour toi au roi. 19 Bath-Schéba se rendit auprès du roi Salomon, pour lui parler en faveur d’Adonija. Le roi se leva pour aller à sa rencontre, il se prosterna devant elle, et il s’assit sur son trône. On plaça un siège pour la mère du roi, et elle s’assit à sa droite. 20 Puis elle dit : J’ai une petite demande à te faire : ne me la refuse pas ! Et le roi lui dit : Demande, ma mère, car je ne te refuserai pas. 21 Elle dit : Qu’Abischag, la Sunamite, soit donnée pour femme à Adonija, ton frère. 22 Le roi Salomon répondit à sa mère : Pourquoi demandes-tu Abischag, la Sunamite, pour Adonija ? Demande donc la royauté pour lui, car il est mon frère aîné, pour lui, pour le sacrificateur Abiathar, et pour Joab, fils de Tseruja ! 23 Alors le roi Salomon jura par l’Éternel, en disant : Que Dieu me traite dans toute sa rigueur, si ce n’est pas au prix de sa vie qu’Adonija a prononcé cette parole ! 24 Maintenant, l’Éternel est vivant, lui qui m’a affermi et m’a fait asseoir sur le trône de David, mon père, et qui m’a fait une maison selon sa promesse ! aujourd’hui Adonija mourra. 25 Et le roi Salomon envoya Benaja, fils de Jehojada, qui le frappa ; et Adonija mourut.

 

Salomon avait épargné les vies de ces hommes conditionnellement à leur comportement et leur loyauté correcte. La demande d'Adonija montre son intention sur le trône après qu'il eut consolidé le mariage d'Abischag la Sunamite, comme elle était la dernière compagne de David et hautement considérée. Elle aurait fourni le lien qu'Adonija voulait pour essayer de saisir le trône de nouveau.

 

Salomon a épargné la vie d'Abiathar, le sacrificateur, parce qu'il a porté l'Arche de l'Alliance devant David. Cependant, il l'a banni à Anathoth. C'était la maison des prophètes également.

 

26 Le roi dit ensuite au sacrificateur Abiathar : Va-t’en à Anathoth dans tes terres, car tu mérites la mort ; mais je ne te ferai pas mourir aujourd’hui, parce que tu as porté l’arche du Seigneur l’Éternel devant David, mon père, et parce que tu as eu part à toutes les souffrances de mon père. 27 Ainsi Salomon dépouilla Abiathar de ses fonctions de sacrificateur de l’Éternel, afin d’accomplir la parole que l’Éternel avait prononcée sur la maison d’Eli à Silo. 28 Le bruit en parvint à Joab, qui avait suivi le parti d’Adonija, quoiqu’il n’eût pas suivi le parti d’Absalom. Et Joab se réfugia vers la tente de l’Éternel, et saisit les cornes de l’autel. 29 On annonça au roi Salomon que Joab s’était réfugié vers la tente de l’Éternel, et qu’il était auprès de l’autel. Et Salomon envoya Benaja, fils de Jehojada, en lui disant : Va, frappe-le. 30 Benaja arriva à la tente de l’Éternel, et dit à Joab : Sors ! c’est le roi qui l’ordonne. Mais il répondit : Non ! Je veux mourir ici. Benaja rapporta la chose au roi, en disant : C’est ainsi qu’a parlé Joab, et c’est ainsi qu’il m’a répondu. 31 Le roi dit à Benaja : Fais comme il a dit, frappe-le, et enterre-le ; tu ôteras ainsi de dessus moi et de dessus la maison de mon père le sang que Joab a répandu sans cause. 32 L’Éternel fera retomber son sang sur sa tête, parce qu’il a frappé deux hommes plus justes et meilleurs que lui et les a tués par l’épée, sans que mon père David le sût : Abner, fils de Ner, chef de l’armée d’Israël, et Amasa, fils de Jéther, chef de l’armée de Juda. 33 Leur sang retombera sur la tête de Joab et sur la tête de ses descendants à perpétuité ; mais il y aura paix à toujours, de par l’Éternel, pour David, pour sa postérité, pour sa maison et pour son trône. 34 Benaja, fils de Jehojada, monta, frappa Joab, et le fit mourir. Il fut enterré dans sa maison, au désert. 35 Le roi mit à la tête de l’armée Benaja, fils de Jehojada, en remplacement de Joab, et il mit le sacrificateur Tsadok à la place d’Abiathar. 36 Le roi fit appeler Schimeï, et lui dit : Bâtis-toi une maison à Jérusalem ; tu y demeureras, et tu n’en sortiras point pour aller de côté ou d’autre. 37 Sache bien que tu mourras le jour où tu sortiras et passeras le torrent de Cédron ; ton sang sera sur ta tête. 38 Schimeï répondit au roi : C’est bien ! ton serviteur fera ce que dit mon seigneur le roi. Et Schimeï demeura longtemps à Jérusalem. 39 Au bout de trois ans, il arriva que deux serviteurs de Schimeï s’enfuirent chez Akisch, fils de Maaca, roi de Gath. On le rapporta à Schimeï, en disant : Voici, tes serviteurs sont à Gath. 40 Schimeï se leva, sella son âne, et s’en alla à Gath chez Akisch pour chercher ses serviteurs. Schimeï donc s’en alla, et il ramena de Gath ses serviteurs. 41 On informa Salomon que Schimeï était allé de Jérusalem à Gath, et qu’il était de retour. 42 Le roi fit appeler Schimeï, et lui dit : Ne t’avais-je pas fait jurer par l’Éternel, et ne t’avais-je pas fait cette déclaration formelle : Sache bien que tu mourras le jour où tu sortiras pour aller de côté ou d’autre ? Et ne m’as-tu pas répondu : C’est bien ! J’ai entendu ? 43 Pourquoi donc n’as-tu pas observé le serment de l’Éternel et l’ordre que je t’avais donné ? 44 Et le roi dit à Schimeï : Tu sais au dedans de ton coeur tout le mal que tu as fait à David, mon père ; l’Éternel fait retomber ta méchanceté sur ta tête. 45 Mais le roi Salomon sera béni, et le trône de David sera pour toujours affermi devant l’Éternel. 46 Et le roi donna ses ordres à Benaja, fils de Jehojada, qui sortit et frappa Schimeï ; et Schimeï mourut. La royauté fut ainsi affermie entre les mains de Salomon. (LSG)

 

Schimeï, le Benjamite, n’était pas digne de confiance puisqu’il avait soulevé une rébellion et qu’il était capable de le faire de nouveau. Une responsabilité lui fut donnée afin que, advenant sa désobéissance, tel qu’il avait négligé les responsabilités du roi précédemment, il pourrait être tué sans blâme.

 

Salomon a alors commencé la tâche d'établir des alliances commerciales par mariage avec les têtes gouvernantes voisines. Cette pratique devait finalement lui causer sa défaite et diviser le royaume sous son fils. Dieu ne l'a pas fait pendant son règne parce que le Plan de Dieu devait y être révélé et il ne devait pas être gâché en aucune façon qui reflèterait sur le règne de Christ et de l'Église, lequel devait être symbolisé par le règne de Salomon. Cette séquence entière devait comprendre le plan de salut, connue comme la Clef de David et doit rester complète jusqu'à la restauration des Derniers Jours.

 

Salomon a épousé la fille de Pharaon avant que le Temple ne fut construit. Cela a été sans doute fait pour garantir la paix avec l'Égypte jusqu'à ce qu'il eût fini les Temples.

 

Le Pharaon en question était de la 21e Dynastie Tanite qui a gouverné l'Égypte de 1070-945 AEC (environ). Ce Pharaon aurait été Psusennes II Titkheprure (976-962 environ) et il a été succédé par Siamun Nutekhepere (vers 962-945). Salomon a régné pendant quarante ans jusqu’à 933 AEC environ. Donc, sa parenté en Égypte était en sécurité pendant son règne et la paix était relativement assurée. La Dynastie Tanite a été déplacée par la 22ème Dynastie (945-730 AEC), qui a été fondée par Sheshonq I. Il était un descendant des anciens mercenaires libyens, les Meshwesh. Il a soutenu Jéroboam contre Réhoboam roi de Juda, peut-être à cause de l'alliance et du mariage de Salomon, père de Réhoboam, avec la princesse Tanite. Il a fait campagne en Palestine vers 930 et a imposé une taxe sur Juda.

 

Dans ce texte dans 1Rois 3, nous voyons la sagesse donnée à Salomon comme il avait demandé et elle était démontrée dans ses jugements.

 

1Rois 3:1-28 Salomon s’allia par mariage avec Pharaon, roi d’Égypte. Il prit pour femme la fille de Pharaon, et il l’amena dans la ville de David, jusqu’à ce qu’il eût achevé de bâtir sa maison, la maison de l’Éternel, et le mur d’enceinte de Jérusalem. 2 Le peuple ne sacrifiait que sur les hauts lieux, car jusqu’à cette époque il n’avait point été bâti de maison au nom de l’Éternel. 3 Salomon aimait l’Éternel, et suivait les coutumes de David, son père. Seulement c’était sur les hauts lieux qu’il offrait des sacrifices et des parfums. 4 Le roi se rendit à Gabaon pour y sacrifier, car c’était le principal des hauts lieux. Salomon offrit mille holocaustes sur l’autel. 5 À Gabaon, l’Éternel apparut en songe à Salomon pendant la nuit, et Dieu lui dit : Demande ce que tu veux que je te donne. 6 Salomon répondit : Tu as traité avec une grande bienveillance ton serviteur David, mon père, parce qu’il marchait en ta présence dans la fidélité, dans la justice, et dans la droiture de cœur envers toi ; tu lui as conservé cette grande bienveillance, et tu lui as donné un fils qui est assis sur son trône, comme on le voit aujourd’hui. 7 Maintenant, Éternel mon Dieu, tu as fait régner ton serviteur à la place de David, mon père ; et moi je ne suis qu’un jeune homme, je n’ai point d’expérience. 8 Ton serviteur est au milieu du peuple que tu as choisi, peuple immense, qui ne peut être ni compté ni nombré, à cause de sa multitude. 9 Accorde donc à ton serviteur un coeur intelligent pour juger ton peuple, pour discerner le bien du mal ! Car qui pourrait juger ton peuple, ce peuple si nombreux ? 10 Cette demande de Salomon plut au Seigneur. 11 Et Dieu lui dit : Puisque c’est là ce que tu demandes, puisque tu ne demandes pour toi ni une longue vie, ni les richesses, ni la mort de tes ennemis, et que tu demandes de l’intelligence pour exercer la justice, 12 voici, j’agirai selon ta parole. Je te donnerai un coeur sage et intelligent, de telle sorte qu’il n’y aura eu personne avant toi et qu’on ne verra jamais personne de semblable à toi. 13 Je te donnerai, en outre, ce que tu n’as pas demandé, des richesses et de la gloire, de telle sorte qu’il n’y aura pendant toute ta vie aucun roi qui soit ton pareil. 14 Et si tu marches dans mes voies, en observant mes lois et mes commandements, comme l’a fait David, ton père, je prolongerai tes jours. 15 Salomon s’éveilla. Et voilà le songe. Salomon revint à Jérusalem, et se présenta devant l’arche de l’alliance de l’Éternel. Il offrit des holocaustes et des sacrifices d’actions de grâces, et il fit un festin à tous ses serviteurs. 16 Alors deux femmes prostituées vinrent chez le roi, et se présentèrent devant lui. 17 L’une des femmes dit : Pardon ! mon seigneur, moi et cette femme nous demeurions dans la même maison, et je suis accouchée près d’elle dans la maison. 18 Trois jours après, cette femme est aussi accouchée. Nous habitions ensemble, aucun étranger n’était avec nous dans la maison, il n’y avait que nous deux. 19 Le fils de cette femme est mort pendant la nuit, parce qu’elle s’était couchée sur lui. 20 Elle s’est levée au milieu de la nuit, elle a pris mon fils à mes côtés tandis que ta servante dormait, et elle l’a couché dans son sein ; et son fils qui était mort, elle l’a couché dans mon sein. 21 Le matin, je me suis levée pour allaiter mon fils ; et voici, il était mort. Je l’ai regardé attentivement le matin ; et voici, ce n’était pas mon fils que j’avais enfanté. 22 L’autre femme dit : Au contraire ! c’est mon fils qui est vivant, et c’est ton fils qui est mort. Mais la première répliqua : Nullement ! C’est ton fils qui est mort, et c’est mon fils qui est vivant. C’est ainsi qu’elles parlèrent devant le roi. 23 Le roi dit : L’une dit : C’est mon fils qui est vivant, et c’est ton fils qui est mort ; et l’autre dit : Nullement ! c’est ton fils qui est mort, et c’est mon fils qui est vivant. 24 Puis il ajouta : Apportez-moi une épée. On apporta une épée devant le roi. 25 Et le roi dit : Coupez en deux l’enfant qui vit, et donnez-en la moitié à l’une et la moitié à l’autre. 26 Alors la femme dont le fils était vivant sentit ses entrailles s’émouvoir pour son fils, et elle dit au roi : Ah ! mon seigneur, donnez-lui l’enfant qui vit, et ne le faites point mourir. Mais l’autre dit : Il ne sera ni à moi ni à toi ; coupez-le ! 27 Et le roi, prenant la parole, dit : Donnez à la première l’enfant qui vit, et ne le faites point mourir. C’est elle qui est sa mère. 28 Tout Israël apprit le jugement que le roi avait prononcé. Et l’on craignit le roi, car on vit que la sagesse de Dieu était en lui pour le diriger dans ses jugements. (LSG)

 

C'était la capacité de discerner le cœur du problème et de voir le cœur de la personne en jugement qui a rendu Salomon grand. L'intention d'Adonija était claire, comme l’était la motivation de la prostituée qui voulait voir l'enfant mort. Aucune vraie mère ne ferait cela surtout celle qui penserait que l'enfant était son propre enfant plutôt que l'enfant de l'autre femme. La motivation de la femme qui voudrait l'enfant coupé en deux seulement pour que l’autre femme ne soit pas heureuse est une mentalité tordue et Salomon a été capable de discerner le cœur du problème par une épreuve et une réponse simples. Plusieurs en Israël ont été déconcertés par cet évènement, car ils savaient que son jugement dans de grandes questions serait capable de déceler toute ruse ou duperie de leur part.

 

La bénédiction de Salomon a aussi été enregistrée dans les Chroniques.

 

2Chroniques 1:1-17  Salomon, fils de David, s’affermit dans son règne ; l’Éternel, son Dieu, fut avec lui, et l’éleva à un haut degré.

 

Au début, Salomon a commencé avec l'intention d'adorer Dieu et d’être loyal et diligent.

 

2Chroniques 1:3-6 et Salomon se rendit avec toute l’assemblée au haut lieu qui était à Gabaon. Là se trouvait la tente d’assignation de Dieu, faite dans le désert par Moïse, serviteur de l’Éternel ; 4 mais l’arche de Dieu avait été transportée par David de Kirjath-Jearim à la place qu’il lui avait préparée, car il avait dressé pour elle une tente à Jérusalem. 5 Là se trouvait aussi, devant le tabernacle de l’Éternel, l’autel d’airain qu’avait fait Betsaleel, fils d’Uri, fils de Hur. Salomon et l’assemblée cherchèrent l’Éternel. 6 Et ce fut là, sur l’autel d’airain qui était devant la tente d’assignation, que Salomon offrit à l’Éternel mille holocaustes. (LSG)

 

Suite à sa fidélité et à son obéissance, l'Élohim (que nous savons être Jésus Christ) a demandé à Salomon ce qu'il désirait.

 

7 Pendant la nuit, Dieu apparut à Salomon et lui dit : Demande ce que tu veux que je te donne.

 

Salomon ici a demandé pour de la sagesse et a, en conséquence, reçu beaucoup plus.

 

2Chroniques 1:8-17 Salomon répondit à Dieu : Tu as traité David, mon père, avec une grande bienveillance, et tu m’as fait régner à sa place. 9 Maintenant, Éternel Dieu, que ta promesse à David, mon père, s’accomplisse, puisque tu m’as fait régner sur un peuple nombreux comme la poussière de la terre ! 10 Accorde-moi donc de la sagesse et de l’intelligence, afin que je sache me conduire à la tête de ce peuple ! Car qui pourrait juger ton peuple, ce peuple si grand ? 11 Dieu dit à Salomon : Puisque c’est là ce qui est dans ton coeur, puisque tu ne demandes ni des richesses, ni des biens, ni de la gloire, ni la mort de tes ennemis, ni même une longue vie, et que tu demandes pour toi de la sagesse et de l’intelligence afin de juger mon peuple sur lequel je t’ai fait régner, 12 la sagesse et l’intelligence te sont accordées. Je te donnerai, en outre, des richesses, des biens et de la gloire, comme n’en a jamais eu aucun roi avant toi et comme n’en aura aucun après toi. 13 Salomon revint à Jérusalem, après avoir quitté le haut lieu qui était à Gabaon et la tente d’assignation. Et il régna sur Israël. 14 Salomon rassembla des chars et de la cavalerie ; il avait quatorze cents chars et douze mille cavaliers, qu’il plaça dans les villes où il tenait ses chars et à Jérusalem près du roi. 15 Le roi rendit l’argent et l’or aussi communs à Jérusalem que les pierres, et les cèdres aussi communs que les sycomores qui croissent dans la plaine. 16 C’était de l’Égypte que Salomon tirait ses chevaux ; une caravane de marchands du roi allait les chercher par troupes à un prix fixe ; 17 on faisait monter et sortir d’Égypte un char pour six cents sicles d’argent, et un cheval pour cent cinquante sicles. Ils en amenaient de même avec eux pour tous les rois des Héthiens et pour les rois de Syrie. (LSG)

 

Ce texte montre que les rois des Hittites et les rois de la Syrie étaient des alliés de Salomon et ont été approvisionnés de chars et de chevaux pour leurs armées au nord d'Israël, tandis que les alliances et le commerce de Salomon ont sécurisé la frontière avec l'Égypte sous la 21e Dynastie (Tanite), vu qu’il contrôlait le Delta du Nil et le nord de l'Égypte. Les Syriens ont conservé les terres jusqu’à l’Euphrate et ont garanti la paix au Nord Est. À ce moment-là, l'alliance Hittite de Hatti et de Kalti (des Celtes) s'étendait du nord de ce qui est maintenant le Liban, jusqu’au nord de la Turquie, jusqu’aux frontières des pays de Méschec et Tubal au nord et vers l'est vers la mer Caspienne. Ils s’étendaient jusqu’aux restes de l'ancien royaume de Wilusia et la cité de Troie, qui a été détruite dans les dernières années du régne d'Eli en tant que juge en Israël. Ils deviendraient intégrés à Israël par alliance à partir de ce temps jusqu’après la captivité d'Israël en 722 AEC. Les Assyriens ont placé les Dix Tribus au nord entre eux et les Celtes comme une zone tampon pour se protéger. Les Israélites, à leur tour, se sont mélangés et ont formé la partie de la horde avec les Celtes Parthes à Scythie à cause de ces alliances antérieures. Ils sont par la suite entrés en Europe au deuxième siècle EC.

 

Aujourd'hui, ils sont un groupe de gens avec différentes langues couvrant le Nord-Ouest de l'Europe, distingués seulement par leurs Haplogroupes ADN-Y, mais totalement croisés par l’ADNmt matrilinéaire. Les Celtes Hittites et les Dix Tribus Perdues sont maintenant tous deux les enfants d'Abraham (voir les études L'Origine Génétique des Nations (No. 265)  et La Guerre de Hamon-Gog (No. 294)).

 

L'Administration de Salomon

 

1Rois 4:1-34 Le roi Salomon était roi sur tout Israël. 2 Voici les chefs qu’il avait à son service. Azaria, fils du sacrificateur Tsadok, 3 Elihoreph et Achija, fils de Schischa, étaient secrétaires ; Josaphat, fils d’Achilud, était archiviste ; 4 Benaja, fils de Jehojada, commandait l’armée ; Tsadok et Abiathar étaient sacrificateurs ; 5 Azaria, fils de Nathan, était chef des intendants ; Zabud, fils de Nathan, était ministre d’état, favori du roi ; 6 Achischar était chef de la maison du roi ; et Adoniram, fils d’Abda, était préposé sur les impôts. 7 Salomon avait douze intendants sur tout Israël. Ils pourvoyaient à l’entretien du roi et de sa maison, chacun pendant un mois de l’année.

 

Ainsi, les douze tribus ont été affectées à ravitailler les provisions de la maison à Jérusalem sur la base d'un mois par tribu. De la même manière, le sacerdoce et les Lévites étaient divisés parmi les tribus sur la base de deux divisions par tribu et ceux-ci recevaient la dîme également de ces tribus et payaient la dîme de la dîme au Temple à Jérusalem, qui était sous Tsadok.

 

Les Annexes 1 et 2 couvrent les Dynasties égyptiennes mentionnées dans la Bible et avec la chronologie de la Clef de David. Les Annexes 3 et 4 traitent de la signification du Sacerdoce Lévitique établi avec le Temple et du Temple et aussi avec les Hommes Puissants d'Israël, des trente et des sept et de l'administration.

 

Ci-dessous, les noms des douze officiers du tribut des tribus.

8 Voici leurs noms. Le fils de Hur, dans la montagne d’Éphraïm. 9 Le fils de Déker, à Makats, à Saalbim, à Beth-Schémesch, à Elon et à Beth-Hanan. 10 Le fils de Hésed, à Arubboth ; il avait Soco et tout le pays de Hépher. 11 Le fils d’Abinadab avait toute la contrée de Dor. Thaphath, fille de Salomon, était sa femme. 12 Baana, fils d’Achilud, avait Thaanac et Meguiddo, et tout Beth-Schean qui est près de Tsarthan au-dessous de Jizreel, depuis Beth-Schean jusqu’à Abel-Mehola, jusqu’au delà de Jokmeam. 13 Le fils de Guéber, à Ramoth en Galaad ; il avait les bourgs de Jaïr, fils de Manassé, en Galaad ; il avait encore la contrée d’Argob en Basan, soixante grandes villes à murailles et à barres d’airain. 14 Achinadab, fils d’Iddo, à Mahanaïm. 15 Achimaats, en Nephthali. Il avait pris pour femme Basmath, fille de Salomon. 16 Baana, fils de Huschaï, en Aser et à Bealoth. 17 Josaphat, fils de Paruach, en Issacar. 18 Schimeï, fils d’Ela, en Benjamin. 19 Guéber, fils d’Uri, dans le pays de Galaad ; il avait la contrée de Sihon, roi des Amoréens, et d’Og, roi de Basan. Il y avait un seul intendant pour ce pays. 20 Juda et Israël étaient très nombreux, pareils au sable qui est sur le bord de la mer. Ils mangeaient, buvaient et se réjouissaient. 21 Salomon dominait encore sur tous les royaumes depuis le fleuve jusqu’au pays des Philistins et jusqu’à la frontière d’Égypte ; ils apportaient des présents, et ils furent assujettis à Salomon tout le temps de sa vie. 22 Chaque jour Salomon consommait en vivres: trente cors de fleur de farine et soixante cors de farine, 23 dix boeufs gras, vingt boeufs de pâturage, et cent brebis, outre les cerfs, les gazelles, les daims, et les volailles engraissées. 24 Il dominait sur tout le pays de l’autre côté du fleuve, depuis Thiphsach jusqu’à Gaza, sur tous les rois de l’autre côté du fleuve. Et il avait la paix de tous les côtés alentour. 25 Juda et Israël, depuis Dan jusqu’à Beer-Schéba, habitèrent en sécurité, chacun sous sa vigne et sous son figuier, tout le temps de Salomon. 26 Salomon avait quarante mille crèches pour les chevaux destinés à ses chars, et douze mille cavaliers. 27 Les intendants pourvoyaient à l’entretien du roi Salomon et de tous ceux qui s’approchaient de sa table, chacun pendant son mois ; ils ne laissaient manquer de rien. 28 Ils faisaient aussi venir de l’orge et de la paille pour les chevaux et les coursiers dans le lieu où se trouvait le roi, chacun selon les ordres qu’il avait reçus. 29 Dieu donna à Salomon de la sagesse, une très grande intelligence, et des connaissances multipliées comme le sable qui est au bord de la mer. 30 La sagesse de Salomon surpassait la sagesse de tous les fils de l’Orient et toute la sagesse des Égyptiens. 31 Il était plus sage qu’aucun homme, plus qu’Ethan, l’Ezrachite, plus qu’Héman, Calcol et Darda, les fils de Machol ; et sa renommée était répandue parmi toutes les nations d’alentour. 32 Il a prononcé trois mille sentences, et composé mille cinq cantiques. 33 Il a parlé sur les arbres, depuis le cèdre du Liban jusqu’à l’hysope qui sort de la muraille ; il a aussi parlé sur les animaux, sur les oiseaux, sur les reptiles et sur les poissons. 34 Il venait des gens de tous les peuples pour entendre la sagesse de Salomon, de la part de tous les rois de la terre qui avaient entendu parler de sa sagesse. (LSG)

 

Salomon a ainsi écrit le Livre des Proverbes et leur nombre complet était trois mille.

 

Salomon était ainsi un botaniste et un expert dans les animaux, les oiseaux et les poissons. Il est devenu expert dans la structure et l’étendue de la création.

 

Quand il est devenu Roi, Hiram de Tyr a voulu établir sa relation avec Salomon comme il avait fait avec David. C'était ce que David avait cherché à faire avec les Ammonites, mais ils ont été assez idiots pour insulter et provoquer David. Salomon n’a pas fait cela à Hiram. Au lieu de cela, il a engagé son aide pour la provision de matériels pour le Temple. Donc, aussi les Païens ont été engagés dans la construction du Temple Spirituel, qui est l'Église de Dieu.

 

1Rois 5:1-18 Hiram, roi de Tyr, envoya ses serviteurs vers Salomon, car il apprit qu’on l’avait oint pour roi à la place de son père, et il avait toujours aimé David. 2 Salomon fit dire à Hiram : 3 Tu sais que David, mon père, n’a pas pu bâtir une maison à l’Éternel, son Dieu, à cause des guerres dont ses ennemis l’ont enveloppé jusqu’à ce que l’Éternel les eût mis sous la plante de ses pieds. 4 Maintenant l’Éternel, mon Dieu, m’a donné du repos de toutes parts ; plus d’adversaires, plus de calamités ! 5 Voici, j’ai l’intention de bâtir une maison au nom de l’Éternel, mon Dieu, comme l’Éternel l’a déclaré à David, mon père, en disant : Ton fils que je mettrai à ta place sur ton trône, ce sera lui qui bâtira une maison à mon nom. 6 Ordonne maintenant que l’on coupe pour moi des cèdres du Liban. Mes serviteurs seront avec les tiens, et je te paierai le salaire de tes serviteurs tel que tu l’auras fixé ; car tu sais qu’il n’y a personne parmi nous qui s’entende à couper les bois comme les Sidoniens. 7 Lorsqu’il entendit les paroles de Salomon, Hiram eut une grande joie, et il dit : Béni soit aujourd’hui l’Éternel, qui a donné à David un fils sage pour chef de ce grand peuple ! 8 Et Hiram fit répondre à Salomon : J’ai entendu ce que tu m’as envoyé dire. Je ferai tout ce qui te plaira au sujet des bois de cèdre et des bois de cyprès. 9 Mes serviteurs les descendront du Liban à la mer, et je les expédierai par mer en radeaux jusqu’au lieu que tu m’indiqueras ; là, je les ferai délier, et tu les prendras. Ce que je désire en retour, c’est que tu fournisses des vivres à ma maison. 10 Hiram donna à Salomon des bois de cèdre et des bois de cyprès autant qu’il en voulut. 11 Et Salomon donna à Hiram vingt mille cors de froment pour l’entretien de sa maison et vingt cors d’huile d’olives concassées ; c’est ce que Salomon donna chaque année à Hiram. 12 L’Éternel donna de la sagesse à Salomon, comme il le lui avait promis. Et il y eut paix entre Hiram et Salomon, et ils firent alliance ensemble. 13 Le roi Salomon leva sur tout Israël des hommes de corvée ; ils étaient au nombre de trente mille. 14 Il les envoya au Liban, dix mille par mois alternativement ; ils étaient un mois au Liban, et deux mois chez eux. Adoniram était préposé sur les hommes de corvée. 15 Salomon avait encore soixante-dix mille hommes qui portaient les fardeaux et quatre-vingt mille qui taillaient les pierres dans la montagne, 16 sans compter les chefs, au nombre de trois mille trois cents, préposés par Salomon sur les travaux et chargés de surveiller les ouvriers. 17 Le roi ordonna d’extraire de grandes et magnifiques pierres de taille pour les fondements de la maison. 18 Les ouvriers de Salomon, ceux de Hiram, et les Guibliens, les taillèrent, et ils préparèrent les bois et les pierres pour bâtir la maison. (LSG)

 

Les méthodes justes avec lesquelles traiter avec Hiram différaient des sortes de façons que les rois plus puissants agissaient à cette époque avec leurs voisins moins puissants. La manière habituelle était de les opprimer, mais Salomon a traité l'ami de son père avec honneur et en terme juste dans tout ce qu’il a fait et ils ont tous les deux prospéré. C'est sur un pied d'égalité et avec honneur que les Païens de toutes les nations entrent dans le Royaume de Dieu et sont ajoutés au Temple de Dieu. De la même manière, les Hittites du nord ont été fusionnés avec Israël dans les années suivantes et se sont étendus partout dans l'Europe.

 

(Fin de la bande audio 282C1)

 

La Clef de David

Il y a un texte spécifique sur la question de la Clef de David. Il est mentionné comme s’appliquant à l'Église des Philadelphiens. La promesse est faite par Christ qu'il a la Clef de David et qu'il la donnera à l'Église des Philadelphiens.

 

Apocalypse 3:7-8 Écris à l’ange de l’Église de Philadelphie : Voici ce que dit le Saint, le Véritable, celui qui a la clef de David, celui qui ouvre, et personne ne fermera, celui qui ferme, et personne n’ouvrira : 8 Je connais tes oeuvres. Voici, parce que tu as peu de puissance, et que tu as gardé ma parole, et que tu n’as pas renié mon nom, j’ai mis devant toi une porte ouverte, que personne ne peut fermer. (KJV)

 

Maintenant, c'est une chose de revendiquer le nom de l'Église de Philadelphie et de dire que vous avez la Clef de David et tout à fait une autre chose de vous comporter comme un Philadelphien et d’exercer la Clef et d’expliquer son pouvoir et sa signification. Cette Église porte actuellement le nom de Dieu et reçoit la porte ouverte par la puissance de Dieu. Personne ne peut arrêter cette Église d’accomplir son oeuvre. Elle proclame la nature de la Foi et la puissance d'Éloah en tant que le Seul Vrai Dieu.

 

Dans Apocalypse 3:7, nous voyons que Dieu se révèle comme Celui qui est Saint, Celui qui est vrai et Celui qui a la Clef de David. Donc, c'est l'adoration de cette entité qui fournit la base de la Clef de David. Dans Apocalypse 1:4, nous voyons que c'est de Dieu, qui était et qui est et qui vient et des sept esprits de Dieu qui sont devant Son trône, que la révélation est donnée.

 

À partir du chapitre 4, l’Apocalypse continue en déclarant la sainteté de Dieu avec environ dix-sept énonciations célestes d’Apocalypse 4:8,11 ; 5:9-10,12-14 ; 7:10,12 ; 11:15, 17-18 ; 12:10-12 ; 14:13 ; 15:3-4 ; 19:1-8.

 

La sainteté de Dieu est proclamée avant le jugement dans Apocalypse 4:8 et comme nous voyons dans les Psaumes 93, 97, 99 et Ésaïe 6:3.

 

Alors, qu’est-ce que la Clef de David ? Pourquoi est-elle importante pour l’oeuvre de l'Église des Derniers Jours ?

 

Il y a évidemment un certain aspect de la vie de David qui contient une clef à la fonction du Plan de Dieu qui est reliée à l'Église. Cette clef ouvre les Mystères de Dieu à l'Église dans les Derniers Jours et l'Église de Philadelphie reçoit cette porte ouverte pour l'expliquer et pour accomplir les œuvres de Dieu par Christ et l'Esprit Saint dans les Derniers Jours.

 

David était le personnage-clé dans l'histoire du Règne des Rois. Il est né pendant le règne de Saül et a grandi pour devenir l’Oint du Seigneur. Quand il a eu trente ans, il a assumé la royauté et a régné quarante ans. Il a remis la royauté à Salomon et était ainsi vivant pendant toutes les trois royautés.

 

La chose principale qu'il a faite dans sa vie a été de consolider Israël dans la paix et d’assembler une grande accumulation de matériaux pour la construction du Temple. Il a planifié sa construction et a écrit les Psaumes pour son adoration. L'aspect principal du règne de David était le Temple. Bien qu'il n'ait pas construit le Temple lui-même, c'est néanmoins son rôle dans ce projet qui forme la clef à la compréhension du Plan de Dieu. Dans la compréhension du rôle de David et la signification des rois dans ce processus, nous comprenons le Plan de Dieu jusqu’au règne de Jésus Christ et par la suite sous les Églises de Dieu.

 

La compréhension du plan et de la séquence est donnée au peuple à qui elle a été confiée par le Seul Vrai Dieu, Éloah, dans le temps, à mesure qu’Il décide de révéler les Mystères de Dieu au monde. Ainsi, le Seul Vrai Dieu, Éloah, est le lieu central d’adoration dans l'Église de Philadelphie. Ils ne peuvent pas donc être Dithéistes, ou Binitaires, et encore moins Trinitaires.

 

Dieu donne Sa compréhension de la Clef de David à ses serviteurs les prophètes et nous voyons à partir des prophètes ce que comprend exactement cette Clef.

 

Le prophète Ésaïe mentionne la Clef de David spécifiquement.

 

Ésaïe 22:17-25 Voici, l’Éternel te lancera d’un jet vigoureux ; il t’enveloppera comme une pelote, 18 il te fera rouler, rouler comme une balle, sur une terre spacieuse ; là tu mourras, là seront tes chars magnifiques, ô toi, l’opprobre de la maison de ton maître ! 19 Je te chasserai de ton poste, l’Éternel t’arrachera de ta place. 20 En ce jour-là, j’appellerai mon serviteur Eliakim, fils de Hilkija ; 21 je le revêtirai de ta tunique, je le ceindrai de ta ceinture, et je remettrai ton pouvoir entre ses mains ; il sera un père pour les habitants de Jérusalem et pour la maison de Juda. 22 Je mettrai sur son épaule la clé de la maison de David : Quand il ouvrira, nul ne fermera ; quand il fermera, nul n’ouvrira. 23 Je l’enfoncerai comme un clou dans un lieu sûr, et il sera un siège de gloire pour la maison de son père. 24 Il sera le soutien de toute la gloire de la maison de son père, des rejetons nobles et ignobles, de tous les petits ustensiles, des bassins comme des vases. 25 En ce jour, dit l’Éternel des armées, le clou enfoncé dans un lieu sûr sera enlevé, il sera abattu et tombera, et le fardeau qui était sur lui sera détruit, car l’Éternel a parlé. (LSG)

 

La Clef de David est ainsi un aspect de la prophétie et de la compréhension du processus du Gouvernement de Dieu.

 

La personne ici est mentionnée dans 2Rois 18:18-26. Ainsi, la Clef de David a été confiée à Eliakim, fils de Hilkija, qui était le chef de famille pendant le règne d'Ézéchias quand les Assyriens ont assiégé Jérusalem. Quand ils ont crié à Ézéchias, Eliakim est sorti avec Schebna, le scribe et Joach (le fils d'Asaph) l'archiviste comme avant-coureurs. Eliakim a déchiré ses vêtements quand il a rapporté à Ézéchias les paroles de Rabschaké, le messager du roi d'Assyrie et Ézéchias a déchiré ses vêtements aussi et lui a envoyé Ésaïe, le fils d'Amots, le prophète.

 

Ésaïe a prononcé l'oracle de la Vallée de la Vision dans le chapitre 22. Dans ce chapitre, il se réfère à Jérusalem et “la Vallée de la Vision” qui était la région où on avait vu les visions les plus solennelles premièrement par Abraham (Gen. 22:2,14 ; cf. le nom Yahovah Yireh ; et aussi celle de David dans 1Chron. 21:16,28 ; et les nombreuses visions d'Ésaïe 1:1 ; 6:1-4 ; La Septante lit Sion). Schebna a été identifié comme étant le trésorier et il devait être envoyé en captivité. Il peut bien avoir été un étranger ou un Juif devenu païen. Ainsi, il était apostat et Dieu a dit qu'Il le chasserait de sa station et l'arracherait (Ésaïe 22:17-19).

 

Ainsi, la défaite de l'apostasie était impliquée dans l'établissement d’Eliakim à la place de l'apostat Schebna.

 

Schebna était celui qui pensait qu'il était le clou dans la maison du Seigneur avec la Clef de David. Cependant, il a été renversé et enlevé et le vrai serviteur de Dieu a été établi. La prophétie traite du système qui sera établi et les vrais oracles de Dieu (lesquels seront établis comme la Clef de David) avaient été établis à l'origine. Ainsi, les vrais oracles de Dieu sont mis en place à la dernière phase avant que les Témoins ne prennent leurs places (voir l’étude Les Témoins (No. 135)). Le système de l'Église qui était avant lui est remplacé et l'Évangile est prêché une fois pour toutes. Le système du Plan de Salut et les Mystères de Dieu sont explicités pour le monde entier en témoignage et ensuite la fin de cet âge viendra.

 

Ce texte devait traiter de la captivité et ensuite la restauration du Temple à Jérusalem sous un prophète de bonne connaissance, qui était capable de rétablir le système du Temple et de traiter des Mystères.

 

À partir de ce texte, nous voyons qu'il devait y avoir deux dispersions et deux restaurations du système du Temple. Ainsi, la Clef de David était dans la compréhension du moment quand ces dispersions et ces restaurations auraient lieu et comment elles seraient effectuées. Il est clair aussi que la première Restauration devait être par Juda sous un sacrificateur attitré. Ézéchias a été responsable pour une des restaurations, mais aussi l’a été Josias et ensuite, après la dispersion, il y a eu Néhémie et Esdras, comme nous voyons ici avec Ézéchias et Eliakim. Les restaurations jusqu’à Christ sont examinées dans l’étude Les Sept Grandes Pâques de la Bible (No. 107).

 

Il y a eu ainsi deux Temples : un de Salomon jusqu’à la Captivité babylonienne et le Deuxième Temple à partir de la construction pendant le règne de Darius II par Esdras et Néhémie jusqu’à la Destruction en 70 EC (voir l’étude Le Signe de Jonas et l'Histoire de la Reconstruction du Temple (No. 013)).

 

La Dernière Restauration doit être pour le Troisième et dernier Temple. Cette phase doit être par l'Église dans l’œuvre des Derniers Jours. Le système philadelphien explique le processus avant le retour du Messie et ensuite le réalise sous le Messie à Son retour pour l'établissement du Royaume de Dieu sur la Terre. Il y aura deux phases de cette restauration tant pour le Temple Spirituel que pour ensuite la restauration physique du Temple Physique à Jérusalem et l'établissement de son système religieux pour le règne de la planète tel que prophétisé par Ézéchiel.

 

Nous verrons comment la Clef de David est l'ouverture des Mystères de Dieu car ils concernent le Temple et sa construction ultime en tant qu’un édifice spirituel qui est l'Église de Dieu dans laquelle Dieu demeure dans la puissance de l'Esprit Saint.

 

Nous regarderons maintenant la signification des dates et de la séquence de la révélation de Dieu.

 

Le Temple est Commencé

Nous voyons que durant la 480ème année après que les enfants d'Israël sont sortis d'Égypte, le Temple a été commencé. Israël avait été dans son pays pendant 440 ans (ou onze cycles de repentir) et tout de même, le Temple n'avait pas été commencé. Il a été commencé en l'année 968/7 AEC dans la quatrième année du règne du Roi Salomon.

 

Israël avait été 40 ans dans le désert et ensuite 436 ans sous les Juges (voir l’étude Samson et les Juges (No. 073)) et ensuite sous Saül et David et maintenant quatre ans sous Salomon.

 

Le lien avec l'Exode

L'Exode est arrivé en l'année 1448/7 AEC. Si nous prenons la toute première chronologie offerte, cela identifierait le Pharaon de l'Exode comme Amenhotep II (1450-1412 AEC). Si nous prenons la chronologie postérieure, disons, d’Oxford, alors le Pharaon est Thumoses III. La Stèle Karnak érigée par le fils d’Amenhotep II, Thutmose IV parle de la campagne de l'année 2 du règne de son père (1448 AEC serait l’année de son règne basée sur la première chronologie). Là, il est enregistré comme ayant eu une victoire sur les Asiatiques, mais la description enregistrée du butin est pitoyable (étui de flèches etc.) et c'est évidemment un désastre pour eux. Il a rapporté quelques pailles, il semble.

 

La Stèle Karnak dit qu'il a capturé 18 personnes et 16 chevaux. Au neuvième mois égyptien de l'année 2, il a capturé 2 chevaux, 1 char, une cotte de maille, 2 arcs et un étui de flèches et un corselet et un objet inconnu moins important.

 

Alors, au mois suivant, il a fait face à une rébellion au retour en Égypte centrale parmi une ville de garnison d'infanterie sur l'ordre de ses occupants. Il le cite comme une victoire aussi, mais c'est Thutmoses IV qui l’a fait après la mort de son père. Cette vue s'accorderait avec le récit historique de l'Exode. Ces récits ne sont pas des rapports de victoires.

 

Après avoir réprimé la rébellion, il a essayé de sauver la face. Il semble qu'il a alors attaqué Gaza après le désastre de l'Exode et a ramené 550 hommes et 240 de leurs femmes et aussi environ 612 kilogrammes d'or et 45 tonnes de cuivre.

 

Ceci est basé sur la première chronologie. Cependant, cette vue est maintenant mise en doute. Il ne fait aucune différence du tout à savoir quel Pharaon était à l'Exode vu que leurs deux règnes pourraient facilement être accommodés pour l'Exode à partir de ce qu’on connaît d’eux.

 

Le nom Moïse est dérivé de la famille de la 18ème Dynastie d'Égypte. Il semble, basé sur la première chronologie, que Amenhotep II a succédé à son père dans la 39ème année du séjour de Moïse à Madian. Moïse avait 79 ans d'âge. Son père était Thutmoses III Mekhepere.

 

La mère adoptive de Moïse était la fille d'Ahmose I Nebpehtyre (environ 1570-1546) fondateur de la 18ème Dynastie et donc Moïse a été nommé pour ce fait). Moïse est né en 1528 AEC. Selon la chronologie utilisée, c’était soit dans le règne d'Amenhotep I Djesekare (les premières dates approximatives 1546-1527) qui est devenu l'oncle adoptif de Moïse, soit dans le règne d'Amosis I, qui semble être la chronologie correcte. Il serait ainsi mort quand Moïse avait presque deux ans. Thutmose 1 Akheperkare lui a succédé et il a été succédé par Thutmose II Akheperence. Il a été succédé par la Reine Hatshepsut Maakare (voir l'Annexe 1 pour l'analyse). Elle a régné comme co-régente avec son jeune neveu Thutmose III à la mort de Thutmose II en 1498. Une documentation plus vieille de 1960-1970 soutient que Thutmose III a régné conjointement avec Thutmose II de 1504 à 1498 AEC. Cela était basé sur un règne insoutenable de 35 ans pour Thutmosis IV (ibid.). La chronologie moderne déclare que Thutmose III a régné de 1479-1425.

 

C'est donc une fiction complète d’affirmer que Moïse connaissait le Pharaon de l'Exode autrement que de nom, jusqu'à ce qu'il fût apparu devant lui. Ces faits et cette séquence peuvent être déduits des détails donnés ici en regard du Temple, en les combinant avec les trouvailles de l’archéologie moderne.

 

Le Temple a été commencé durant le Deuxième mois de Zif ou Iyar de la 480ème année depuis l'Exode. Le Deuxième mois était requis pour la consécration de la séquence du Temple au Premier mois tel que requis selon la Loi.

 

L'Exode est arrivé durant la 26ème année du 51ème Jubilé. Ceci était la cinquième année du quatrième cycle du Jubilé, l'année de Grâce quand la Loi a été donnée au Sinaï.

 

Le Temple a été commencé durant la Sixième année du premier cycle du 61ème Jubilé à partir de la fermeture d'Éden dans l’année du Jubilé de 3974 AEC. La période était exactement 3006 ans à partir de l'expulsion d'Adam et immédiatement après le Jubilé à mi-chemin dans le règne de Satan. Cela devait marquer la tournure de la création dans le Plan de Dieu. En un sens, c'était une parodie divine à l'adoration du Dieu Soleil où après le solstice le soleil commence son ascendant dans l'adoration des Cultes des Mystères de Satan.

 

Ainsi, les 480 ans ont marqué le commencement. Cela a pris vingt ans pour achever l’oeuvre du Temple et de la maison du Roi et l’oeuvre a été achevée durant la 500ème année depuis l'Exode. Cela a pris sept ans et sept mois pour achever l’édifice du Temple, mais vingt ans en tout. Ainsi, c'était exactement dix Jubilés à partir de l’enlèvement d'Israël comme nation choisie de Dieu de l'Égypte jusqu’à l'achèvement du premier Temple physique et de l'établissement d'Israël comme le centre d'adoration à Jérusalem.

 

C'était la même chronologie pour la restauration sous Esdras et Néhémie jusqu’à la déclaration du Jubilé sous Christ et de l'établissement de l'Église à partir de Jérusalem.

 

Les Soixante-dix Semaines d’Années de Daniel 9:25 et suivants ont commencé à partir de la construction du Temple jusqu’à la destruction et à la dispersion à la fin des 490 ans et le Jubilé a vu les 497 ans du cycle (voir l’étude Le Signe de Jonas et l'Histoire de la Reconstruction du Temple (No. 013)).

 

Les 1263.5 jours des Témoins sont ajoutés comme une section de cette période à la fin. Ceux-ci sont les deux chandeliers d'or qui se tiennent devant le dieu de cette Terre.

 

D'Esdras à Christ et jusqu’au Millénaire, il y a 49 Jubilés, se terminant en 2027.

 

Le ministère de Christ, en tant que fils de David, a commencé en 28 EC et les Quarante Jubilés donnés au monde pour le repentir se terminent au 120ème Jubilé en 2027. Avant cette période, les Témoins s’occuperont de la Terre de Jérusalem au site du Temple. Ils prêcheront 1260 jours et ils seront exposés morts pendant trois jours et demi, après quoi ils seront ressuscités. C'est le dernier repère avant que le Messie ne retourne en toute gloire.

 

2028 commence le Cinquantième Jubilé ou le Jubilé d'Or des Jubilés depuis la Restauration du Temple comme le deuxième Temple physique à Jérusalem.

 

Ainsi, le Jubilé d’Or est le Premier Jubilé du système millénaire. Cette période est utilisée pour rétablir le Temple physique et la Loi de Dieu à partir de Jérusalem. La Terre sera presque détruite avant 2027. Le Jubilé de 2028 à 2077 verra la Terre rétablie dans toute sa gloire avec l'administration du camp des saints à Jérusalem.

 

Le retour de Babylone sous Esdras et Néhémie pour la Lecture de la Loi et la restauration à Jérusalem pour le Deuxième Temple, a marqué le commencement jusqu’à Christ de la même manière que l'Exode a marqué le commencement sous Moïse jusqu’à l'achèvement du Premier Temple à Jérusalem. Cette période devait voir la destruction du Temple physique et sa dispersion.

 

Ce sera exactement cinquante Jubilés depuis la Restauration de Néhémie et d'Esdras jusqu’à l'établissement du système millénaire sous Christ et la construction du Temple millénaire. Il y a quarante-neuf Jubilés jusqu’à 2027. Le Cinquantième Jubilé est 2028 à 2077. Pendant ce Jubilé, la construction des Maisons d'adoration et de l'administration prendront place à Jérusalem. Le Temple Millénaire, ou la Maison d'Adoration du Seul Vrai Dieu sous le règne du Messie et des élohim qui sont les élus, sera complété durant ce Jubilé.

 

La subjugation et la sanctification des nations ont lieu au cours des 21 dernières années du 120ème Jubilé, c'est-à-dire de 2006 jusqu’au Jour des Expiations de 2027 (voir l’étude La Sanctification des Nations (No. 077)).

 

La restauration du système a lieu à partir de ce temps. Christ reviendra avant ce temps pour sauver les élus. S'il ne le faisait pas, il n'y aurait aucune chair vivante sauvée (voir aussi l’étude Les Trente Dernières Années : la Lutte Finale (No. 219) et Quarante Ans pour le Repentir (No. 290)).

Le Premier Temple

David a transféré le règne à Salomon la Première année du 61ème Jubilé. La préparation a commencé afin que le Temple puisse être construit pour la Lecture de la Loi durant ce Jubilé. Cela prendrait vingt ans pour achever la Maison de Dieu et la maison du Roi et les autres maisons (voir ci-dessous). L'achèvement de tout cela a été fait pour la 25ème année du 61ème Jubilé.

 

Le Temple a été commencé durant la Quatrième année du règne de Salomon, l'année 968 AEC.

 

La construction entière et l'équipement de la Maison de Dieu et les constructions associées ont été achevés durant le Septième mois appelé Ethanim, ou Tishri et la Fête a été observée pendant 14 jours.

 

Comme nous voyons ci-dessous, la construction actuelle de l’édifice lui-même a pris sept ans et sept mois et a été achevée durant le Huitième mois de la Onzième année du règne de Salomon. L'achèvement n'a pas été ainsi à temps pour la Fête des Tabernacles durant cette année. Ainsi, il y a une autre signification pour cette période. Le Temple a été commencé après la Pâque, durant le Deuxième mois de la Quatrième année de Salomon et achevé durant le Huitième mois de Bul, ou Heshavan (octobre/novembre de la 487ème année depuis l'Exode, étant l'année 961 AEC).

 

Ces séquences de temps forment également une partie de la Clef de David. Les chronologies mentionnées séparément sont aussi significatives pour la période des Derniers Jours à partir du retour du Messie et de l'établissement du Temple Spirituel et l'achèvement final de la structure physique du Temple à Jérusalem.

 

Dès la 28ème année du Jubilé, la Loi a été lue dans la Maison de Dieu à Jérusalem. La période entière de construction a couvert 21 ans de la Sanctification pour le Temple. Dès l'année de Sabbat, elle était prête. La 29ème année a commencé 21 autres années de la période menant jusqu'au Jubilé et ainsi la nation a été sanctifiée au cours de cette période aussi. Il devait ensuite y avoir trois mille ans jusqu'à l'établissement du règne millénaire de Jésus Christ au 120ème Jubilé de la création à partir de la fermeture d'Éden, qui est attendu pour 2027 EC.

 

Les 60 Jubilés suivants devaient marquer la construction du système physique et son passage dans le système spirituel de l'Église et le gouvernement de Dieu. Il est clair que Dieu travaille dans le système de Jubilé et utilise des périodes de Jubilés en blocs de 10, 20 et 40.

 

À partir des textes de l’AT, il est clair qu'un Messie devait se lever durant le Jubilé de 27 EC et son ministère devait commencer en 28 EC. Il devait mourir pour sauver les pécheurs. Il est aussi clair qu'il devait faire l'Expiation et il devait revenir en tant que Roi Messie. Cette chronologie devait couvrir les six mille ans de la création de Dieu et se terminer avec le 120ème Jubilé en 2027.

 

À partir de ce temps, la période du Règne Messianique commencerait de 2028 à 3027, étant le repos de Sabbat du Messie. Après cette période vient le Jugement après la Deuxième Résurrection ou la Résurrection Générale des Morts.

 

Les textes lisent :

1Rois 6:1-38 Ce fut la quatre cent quatre-vingtième année après la sortie des enfants d’Israël du pays d’Égypte que Salomon bâtit la maison à l’Éternel, la quatrième année de son règne sur Israël, au mois de Ziv, qui est le second mois. 2 La maison que le roi Salomon bâtit à l’Éternel avait soixante coudées de longueur, vingt de largeur, et trente de hauteur. 3 Le portique devant le temple de la maison avait vingt coudées de longueur répondant à la largeur de la maison, et dix coudées de profondeur sur la face de la maison. 4 Le roi fit à la maison des fenêtres solidement grillées. 5 Il bâtit contre le mur de la maison des étages circulaires, qui entouraient les murs de la maison, le temple et le sanctuaire ; et il fit des chambres latérales tout autour. 6 L’étage inférieur était large de cinq coudées, celui du milieu de six coudées, et le troisième de sept coudées ; car il ménagea des retraites à la maison tout autour en dehors, afin que la charpente n’entrât pas dans les murs de la maison. 7 Lorsqu’on bâtit la maison, on se servit de pierres toutes taillées, et ni marteau, ni hache, ni aucun instrument de fer, ne furent entendus dans la maison pendant qu’on la construisait. 8 L’entrée des chambres de l’étage inférieur était au côté droit de la maison ; on montait à l’étage du milieu par un escalier tournant, et de l’étage du milieu au troisième. 9 Après avoir achevé de bâtir la maison, Salomon la couvrit de planches et de poutres de cèdre. 10 Il donna cinq coudées de hauteur à chacun des étages qui entouraient toute la maison, et il les lia à la maison par des bois de cèdre.

 

Les pierres du Temple ont été préparées ailleurs et apportées au site. De la même manière, les pierres vivantes sont préparées loin de Jérusalem et apportées là pour l'établissement du Temple Spirituel au retour de Christ. Elles sont parfaites et n’ont exigé aucun travail sur le site, étant un édifice bien coordonné.

 

Il y a donc deux phases à la construction : une dans l'établissement des Pierres Vivantes ; l'autre dans le système physique sous la Loi à Jérusalem.

 

Dans la construction du Temple, la parole de Dieu a alors été donnée à Salomon, établissant ainsi une alliance avec Israël qui était conditionnelle à l'obéissance.

 

11 L’Éternel adressa la parole à Salomon, et lui dit : 12 Tu bâtis cette maison ! Si tu marches selon mes lois, si tu pratiques mes ordonnances, si tu observes et suis tous mes commandements, j’accomplirai à ton égard la promesse que j’ai faite à David, ton père, 13 j’habiterai au milieu des enfants d’Israël, et je n’abandonnerai point mon peuple d’Israël. 14 Après avoir achevé de bâtir la maison, 15 Salomon en revêtit intérieurement les murs de planches de cèdre, depuis le sol jusqu’au plafond ; il revêtit ainsi de bois l’intérieur, et il couvrit le sol de la maison de planches de cyprès. 16 Il revêtit de planches de cèdre les vingt coudées du fond de la maison, depuis le sol jusqu’au haut des murs, et il réserva cet espace pour en faire le sanctuaire, le lieu très saint. 17 Les quarante coudées sur le devant formaient la maison, c’est-à-dire le temple. 18 Le bois de cèdre à l’intérieur de la maison offrait des sculptures de coloquintes et de fleurs épanouies ; tout était de cèdre, on ne voyait aucune pierre. 19 Salomon établit le sanctuaire intérieurement au milieu de la maison, pour y placer l’arche de l’alliance de l’Éternel. 20 Le sanctuaire avait vingt coudées de longueur, vingt coudées de largeur, et vingt coudées de hauteur. Salomon le couvrit d’or pur. Il fit devant le sanctuaire un autel de bois de cèdre et le couvrit d’or. 21 Il couvrit d’or pur l’intérieur de la maison, et il fit passer le voile dans des chaînettes d’or devant le sanctuaire, qu’il couvrit d’or. 22 Il couvrit d’or toute la maison, la maison tout entière, et il couvrit d’or tout l’autel qui était devant le sanctuaire. 23 Il fit dans le sanctuaire deux chérubins de bois d’olivier sauvage, ayant dix coudées de hauteur. 24 Chacune des deux ailes de l’un des chérubins avait cinq coudées, ce qui faisait dix coudées de l’extrémité d’une de ses ailes à l’extrémité de l’autre. 25 Le second chérubin avait aussi dix coudées. La mesure et la forme étaient les mêmes pour les deux chérubins. 26 La hauteur de chacun des deux chérubins était de dix coudées. 27 Salomon plaça les chérubins au milieu de la maison, dans l’intérieur. Leurs ailes étaient déployées : l’aile du premier touchait à l’un des murs, et l’aile du second touchait à l’autre mur ; et leurs autres ailes se rencontraient par l’extrémité au milieu de la maison. 28 Salomon couvrit d’or les chérubins. 29 Il fit sculpter sur tout le pourtour des murs de la maison, à l’intérieur et à l’extérieur, des chérubins, des palmes et des fleurs épanouies. 30 Il couvrit d’or le sol de la maison, à l’intérieur et à l’extérieur. 31 Il fit à l’entrée du sanctuaire une porte à deux battants, de bois d’olivier sauvage ; l’encadrement avec les poteaux équivalait à un cinquième du mur. 32 Les deux battants étaient de bois d’olivier sauvage. Il y fit sculpter des chérubins, des palmes et des fleurs épanouies, et il les couvrit d’or ; il étendit aussi l’or sur les chérubins et sur les palmes. 33 Il fit de même, pour la porte du temple, des poteaux de bois d’olivier sauvage, ayant le quart de la dimension du mur, 34 et deux battants de bois de cyprès ; chacun des battants était formé de deux planches brisées. 35 Il y fit sculpter des chérubins, des palmes et des fleurs épanouies, et il les couvrit d’or, qu’il étendit sur la sculpture. 36 Il bâtit le parvis intérieur de trois rangées de pierres de taille et d’une rangée de poutres de cèdre. 37 La quatrième année, au mois de Ziv, les fondements de la maison de l’Éternel furent posés ; 38 et la onzième année, au mois de Bul, qui est le huitième mois, la maison fut achevée dans toutes ses parties et telle qu’elle devait être. Salomon la construisit dans l’espace de sept ans. (LSG)

 

Ceci est la première séquence de la Clef de David et elle vise la structure primaire, qui est la Maison de Dieu faite de Pierres Vivantes et cette séquence vise le retour du Messie et son achèvement pour les Nations.

La maison de Salomon

La maison de Salomon a pris treize ans à construire, ensuite il a construit la maison de la Forêt du Liban également. Le Temple était l'effort principal et tout cela a pris vingt ans. Il a aussi établi la fille du Pharaon dans sa propre maison.

 

La séquence, comme nous voyons, est de sept ans et sept mois pour la Maison de Dieu et ensuite treize ans pour la Maison du Roi, le Portique du Jugement et la Maison de la Forêt du Liban.

 

1Rois 7:1-51 Salomon bâtit encore sa maison, ce qui dura treize ans jusqu’à ce qu’il l’eût entièrement achevée. 2 Il construisit d’abord la maison de la forêt du Liban, longue de cent coudées, large de cinquante coudées, et haute de trente coudées. Elle reposait sur quatre rangées de colonnes de cèdre, et il y avait des poutres de cèdre sur les colonnes. 3 On couvrit de cèdre les chambres qui portaient sur les colonnes et qui étaient au nombre de quarante-cinq, quinze par étage. 4 Il y avait trois étages, à chacun desquels se trouvaient des fenêtres les unes vis-à-vis des autres. 5 Toutes les portes et tous les poteaux étaient formés de poutres en carré ; et, à chacun des trois étages, les ouvertures étaient les unes vis-à-vis des autres. 6 Il fit le portique des colonnes, long de cinquante coudées et large de trente coudées, et un autre portique en avant avec des colonnes et des degrés sur leur front. 7 Il fit le portique du trône, où il rendait la justice, le portique du jugement ; et il le couvrit de cèdre, depuis le sol jusqu’au plafond. 8 Sa maison d’habitation fut construite de la même manière, dans une autre cour, derrière le portique. Et il fit une maison du même genre que ce portique pour la fille de Pharaon, qu’il avait prise pour femme. 9 Pour toutes ces constructions on employa de magnifiques pierres, taillées d’après des mesures, sciées avec la scie, intérieurement et extérieurement, et cela depuis les fondements jusqu’aux corniches, et en dehors jusqu’à la grande cour. 10 Les fondements étaient en pierres magnifiques et de grande dimension, en pierres de dix coudées et en pierres de huit coudées. 11 Au-dessus il y avait encore de magnifiques pierres, taillées d’après des mesures, et du bois de cèdre. 12 La grande cour avait dans tout son circuit trois rangées de pierres de taille et une rangée de poutres de cèdre, comme le parvis intérieur de la maison de l’Éternel, et comme le portique de la maison.

 

Hiram a aidé dans la construction. Le roi Hiram de Tyr était à moitié israélite. Son père était de Tyr et sa mère était une veuve de la tribu de Nephtali. Ainsi le sont aussi les nations alliées d'Israël aujourd'hui comme nous voyons dans les textes mentionnés ici.

 

13 Le roi Salomon fit venir de Tyr Hiram, 14 fils d’une veuve de la tribu de Nephtali, et d’un père Tyrien, qui travaillait sur l’airain. Hiram était rempli de sagesse, d’intelligence, et de savoir pour faire toutes sortes d’ouvrages d’airain. Il arriva auprès du roi Salomon, et il exécuta tous ses ouvrages. 15 Il fit les deux colonnes d’airain. La première avait dix-huit coudées de hauteur, et un fil de douze coudées mesurait la circonférence de la seconde. 16 Il fondit deux chapiteaux d’airain, pour mettre sur les sommets des colonnes ; le premier avait cinq coudées de hauteur, et le second avait cinq coudées de hauteur. 17 Il fit des treillis en forme de réseaux, des festons façonnés en chaînettes, pour les chapiteaux qui étaient sur le sommet des colonnes, sept pour le premier chapiteau, et sept pour le second chapiteau. 18 Il fit deux rangs de grenades autour de l’un des treillis, pour couvrir le chapiteau qui était sur le sommet d’une des colonnes ; il fit de même pour le second chapiteau. 19 Les chapiteaux qui étaient sur le sommet des colonnes, dans le portique, figuraient des lis et avaient quatre coudées. 20 Les chapiteaux placés sur les deux colonnes étaient entourés de deux cents grenades, en haut, près du renflement qui était au-delà du treillis ; il y avait aussi deux cents grenades rangées autour du second chapiteau. 21 Il dressa les colonnes dans le portique du temple ; il dressa la colonne de droite, et la nomma Jakin ; puis il dressa la colonne de gauche, et la nomma Boaz. 22 Il y avait sur le sommet des colonnes un travail figurant des lis. Ainsi fut achevé l’ouvrage des colonnes. 23 Il fit la mer de fonte. Elle avait dix coudées d’un bord à l’autre, une forme entièrement ronde, cinq coudées de hauteur, et une circonférence que mesurait un cordon de trente coudées. 24 Des coloquintes l’entouraient au-dessous de son bord, dix par coudée, faisant tout le tour de la mer ; les coloquintes, disposées sur deux rangs, étaient fondues avec elle en une seule pièce. 25 Elle était posée sur douze boeufs, dont trois tournés vers le nord, trois tournés vers l’occident, trois tournés vers le midi, et trois tournés vers l’orient ; la mer était sur eux, et toute la partie postérieure de leur corps était en dedans. 26 Son épaisseur était d’un palme ; et son bord, semblable au bord d’une coupe, était façonné en fleur de lis. Elle contenait deux mille baths. 27 Il fit les dix bases d’airain. Chacune avait quatre coudées de longueur, quatre coudées de largeur, et trois coudées de hauteur. 28 Voici en quoi consistaient ces bases. Elles étaient formées de panneaux, liés aux coins par des montants. 29 Sur les panneaux qui étaient entre les montants il y avait des lions, des bœufs et des chérubins ; et sur les montants, au-dessus comme au-dessous des lions et des boeufs, il y avait des ornements qui pendaient en festons. 30 Chaque base avait quatre roues d’airain avec des essieux d’airain ; et aux quatre angles étaient des consoles de fonte, au-dessous du bassin, et au delà des festons. 31 Le couronnement de la base offrait à son intérieur une ouverture avec un prolongement d’une coudée vers le haut ; cette ouverture était ronde, comme pour les ouvrages de ce genre, et elle avait une coudée et demie de largeur ; il s’y trouvait aussi des sculptures. Les panneaux étaient carrés, et non arrondis. 32 Les quatre roues étaient sous les panneaux, et les essieux des roues fixés à la base ; chacune avait une coudée et demie de hauteur. 33 Les roues étaient faites comme celles d’un char. Leurs essieux, leurs jantes, leurs rais et leurs moyeux, tout était de fonte. 34 Il y avait aux quatre angles de chaque base quatre consoles d’une même pièce que la base. 35 La partie supérieure de la base se terminait par un cercle d’une demi-coudée de hauteur, et elle avait ses appuis et ses panneaux de la même pièce. 36 Il grava sur les plaques des appuis, et sur les panneaux, des chérubins, des lions et des palmes, selon les espaces libres, et des guirlandes tout autour. 37 C’est ainsi qu’il fit les dix bases : la fonte, la mesure et la forme étaient les mêmes pour toutes. 38 Il fit dix bassins d’airain. Chaque bassin contenait quarante baths, chaque bassin avait quatre coudées, chaque bassin était sur l’une des dix bases. 39 Il plaça cinq bases sur le côté droit de la maison, et cinq bases sur le côté gauche de la maison ; et il plaça la mer du côté droit de la maison, au sud-est. 40 Hiram fit les cendriers, les pelles et les coupes. Ainsi Hiram acheva tout l’ouvrage que le roi Salomon lui fit faire pour la maison de l’Éternel ; 41 deux colonnes, avec les deux chapiteaux et leurs bourrelets sur le sommet des colonnes ; les deux treillis, pour couvrir les deux bourrelets des chapiteaux sur le sommet des colonnes ; 42 les quatre cents grenades pour les deux treillis, deux rangées de grenades par treillis, pour couvrir les deux bourrelets des chapiteaux sur le sommet des colonnes ; 43 les dix bases, et les dix bassins sur les bases ; 44 la mer, et les douze bœufs sous la mer ; 45 les cendriers, les pelles et les coupes. Tous ces ustensiles que le roi Salomon fit faire à Hiram pour la maison de l’Éternel étaient d’airain poli. 46 Le roi les fit fondre dans la plaine du Jourdain dans un sol argileux, entre Succoth et Tsarthan. 47 Salomon laissa tous ces ustensiles sans vérifier le poids de l’airain, parce qu’ils étaient en très grande quantité. 48 Salomon fit encore tous les autres ustensiles pour la maison de l’Éternel : l’autel d’or ; la table d’or, sur laquelle on mettait les pains de proposition ; 49 les chandeliers d’or pur, cinq à droite et cinq à gauche, devant le sanctuaire, avec les fleurs, les lampes et les mouchettes d’or ; 50 les bassins, les couteaux, les coupes, les tasses et les brasiers d’or pur ; et les gonds d’or pour la porte de l’intérieur de la maison à l’entrée du lieu très saint, et pour la porte de la maison à l’entrée du temple. 51 Ainsi fut achevé tout l’ouvrage que le roi Salomon fit pour la maison de l’Éternel. Puis il apporta l’argent, l’or et les ustensiles, que David, son père, avait consacrés, et il les mit dans les trésors de la maison de l’Éternel. (LSG)

 

Les noms des colonnes du Temple sont tirés des noms de deux Israélites. Un dénommé, Jakin, était un Siméonite, l'ancêtre des Jakinites. Le deuxième, Boaz, était un membre de Juda. L'histoire de Boaz est bien connue. Il est devenu le mari de Ruth et le père d'Obed et d’Isaï et de David et de là jusqu’au Messie (voir l’étude Ruth (No. 027)). Son nom Boaz (SHD 1162) est d'une racine inutilisée de signification incertaine et a été appliqué seulement à cet homme, l'ancêtre de David. Avec des voyelles différentes, il pourrait signifier être renforcé.

 

Le nom de Jakin (Yachin, SHD 3199) veut dire : Il établira, ou Yah (ou plus entièrement Yaho[vah]) établira et peut plus aisément être vu comme une référence à la signification du nom de Dieu comme étant Celui qui établira.

 

Bien que nous ne puissions pas escompter le fait que comme Siméon devait être dispersé en Israël, il peut aussi avoir été un ancêtre de David et que David a nommé les deux piliers en référence aux ancêtres forts de sa lignée comme des exemples de la Foi.

 

Il est beaucoup plus probable que le symbolisme des noms indique le rôle de Dieu dans l'établissement du Temple Spirituel de Dieu.

 

Quoique le nom de Boaz ne soit pas clair dans sa signification, il est aussi expliqué par son rôle rédempteur dans l'histoire de Ruth. Ainsi, les deux colonnes à l'entrée du Temple veulent dire : Il fortifie (Bullinger dit : en Lui est la force) et Il établit. Ces significations pointent vers les actes centraux de la construction du Temple spirituel final de Dieu.

 

Ils ont aussi une signification spécifique et leurs mesures sont données différemment dans un certain nombre de textes. Ceux-ci ne sont pas des contradictions, mais plutôt des variations sur la méthode de mesurage.

 

Dans 1Rois 7:15-16, les deux colonnes sont décrites comme mesurant 18 coudées de hauteur pour une colonne et la deuxième colonne était de douze coudées en circonférence. Les chapiteaux étaient de 5 coudées.

 

Les totaux des colonnes et des chapiteaux sont ainsi de 23 coudées de hauteur et 12 coudées de circonférence.

 

Nous supposons que les deux colonnes sont symétriques et le texte est simplement exprimé ainsi pour montrer les mesures de hauteur et de circonférence pour les deux colonnes. Jérémie 52:21-22 donne exactement la même hauteur pour les colonnes et les chapiteaux. 2Rois 25:17 dit que les colonnes étaient de 18 coudées de hauteur plus 3 coudées pour les chapiteaux. Cette mesure dans toute la probabilité a exclu la décoration de feuille, qui était le travail de lis comme mentionné dans les textes (1Rois 7:22).

 

Le texte dans 2Chroniques mesure les colonnes dans une mesure combinée de 35 coudées et 5 pour les chapiteaux. Ainsi, les colonnes sont de 35 coudées à 17.5 coudées chacune avec une moitié de la coudée pour le raccord et les piédestaux étaient de 5 coudées.

 

Les commentateurs examinent rarement l'intention du texte. Le numéro quarante est le nombre du repentir et les colonnes symbolisent le rachat de Dieu et Son établissement au cours de la période du repentir alloué à l'individu. Les colonnes représentent le développement d'un homme par l'intervention de Dieu. Les proportions de chaque colonne sont 1 à 6 plus 2/3, ce qui est la dimension d'un homme du corps à la tête, presque de 1 à 7.

 

Les chapiteaux ont des mesures variables. 1Rois 7:20 dit que les grenades sur les chapiteaux étaient de deux cents en rangées dispersées sur chapiteaux. La colonne était à droite de Jakin et une autre était à gauche de Boaz. Plus loin dans le verset 42, il est dit qu'il y en avait deux cents afin de montrer que les deux cents grenades étaient comptées à chaque chapiteau (voir aussi 2Chron. 4:13). Dans 2Chroniques 3:16 elles sont nommées cent, signifiant, qu’il y en a cent dans chaque rangée. Jérémie 52:23 dit que les rangées de Ruach ou au vent (c'est-à-dire exposé) sont 96.

 

2Chroniques continue à expliquer que le portique était de 120 coudées, utilisant me’ah (SHD 3967) et 'esriym (SHD 6242). 1Rois 6:2-3 dit que le Temple était de 60 coudées de long, vingt coudées de largeur et trente coudées de hauteur. Il dit aussi que le portique était de 20 coudées de long et selon la largeur de la maison et la largeur sur le front de la maison (c'est-à-dire l'entrée du portique) était de 10 coudées. C'est silencieux quant à la hauteur du portique et les gens supposent que c'était la même hauteur que le corps du Temple mais les textes disent que c'était quatre fois la hauteur du corps du Temple. Le portique à 120 coudées symbolisait la durée de la création physique dans cet âge mesuré en Jubilés. Ce chiffre a aussi été symbolisé dans la vie de Moïse comme nous avons vu dans le Pentateuque. La vie de Moïse a été divisée en trois parties de quarante ans et a été reflétée aussi dans les trois phases du Règne des Rois. Le chiffre "trente" dans le corps principal a dépeint le gouvernement intérieur de Dieu et aussi l'âge requis avant qu'on puisse devenir un ancien dans la congrégation de Dieu.

 

Les six niveaux dans l'entrée représentaient les six premiers cycles dans la vie de l'homme. Le septième niveau, qui était le corps du Temple lui-même, symbolisait le cycle de Sabbat final du Jubilé alloué à l'humanité. Un homme devait avoir vingt ans d'âge pour devenir adulte et être éligible à la guerre. On devait avoir vingt-cinq ans avant l'inscription dans le service du Temple et trente ans pour être un ancien de Dieu.

 

Une personne recevait la durée d’un Jubilé en tant qu’adulte pour se développer dans l'Esprit Saint. Moïse a reçu deux Jubilés. David est mort à l'âge de soixante-dix ans, symbolisant la réduction du temps à un simple Jubilé. Il a passé le relais à Salomon avant sa mort, symbolisant la séquence dans la progression de l'autorité à l’Oint du Seigneur.

 

Le Saint des Saints était le Naos qui représentait l'année finale de la vie humaine et quand la personne réalisait l'unité avec Dieu. Le Naos devait représenter l'étape de développement humain quand Dieu fait entrer l'homme dans l'Esprit Saint et l'a élevé en tant qu’élohim. C'est pourquoi le NT se réfère à nous comme étant le Naos, “lequel Naos nous sommes” (1Cor. 3:17).

 

Les tables et les pains de proposition et les dix chandeliers symbolisaient le développement de l'Église de Dieu au cours de la période allouée à l'Église dans ses sept étapes de développement sous les sept anges des sept églises.

 

Les trois autres représentaient les chandeliers qui étaient le Messie et les Deux Témoins (voir l’étude Les Témoins (No. 135)).

 

Le Saint des Saints contenait l'Arche de l'Alliance et la Loi de Dieu, où la Loi a été conservée dans les cœurs des hommes qui étaient devenus le Temple de Dieu.

 

La mer de fonte du Temple était trente coudées en circonférence et dix coudées d’un bord à l’autre et donc Dieu a révélé la proportion du diamètre à la circonférence (1:3) dans les dimensions. C'était à l'extérieur de la Maison de Dieu comme était l'autel, afin de symboliser que Christ est mort à l'extérieur du camp comme un sacrifice une fois pour toutes pour que nous puissions tous être purifiés et rachetés à Dieu.

 

Les dimensions du Temple pointaient vers le Plan du Salut et le rachat de l'humanité à Dieu. La séquence de sa construction correspondait au plan et le reflétait dans chaque facette de son développement. La Clef de David est de comprendre et d’enseigner les Mystères de Dieu conformément à la structure des Jubilés qui lui ont été alloués et d’être capable de prophétiser selon les saines doctrines et selon la Loi et le Témoignage.

 

Établissement de l'Arche dans le Temple

C’est seulement lorsque le Temple a été complété que l'Arche de l'Alliance a pu être apportée dans le Temple, afin que Dieu soit vu comme son centre. Elle a été apportée durant le mois de Tishri, qui symbolisait l'Avènement du Messie et Roi et Gouvernant de la Terre en tant que la nouvelle Étoile du Matin.

 

1Rois 8:1-66 Alors le roi Salomon assembla près de lui à Jérusalem les anciens d’Israël et tous les chefs des tribus, les chefs de famille des enfants d’Israël, pour transporter de la cité de David, qui est Sion, l’arche de l’alliance de l’Éternel. 2 Tous les hommes d’Israël se réunirent auprès du roi Salomon, au mois d’Ethanim, qui est le septième mois, pendant la fête. 3 Lorsque tous les anciens d’Israël furent arrivés, les sacrificateurs portèrent l’arche. 4 Ils transportèrent l’arche de l’Éternel, la tente d’assignation, et tous les ustensiles sacrés qui étaient dans la tente : ce furent les sacrificateurs et les Lévites qui les transportèrent. 5 Le roi Salomon et toute l’assemblée d’Israël convoquée auprès de lui se tinrent devant l’arche. Ils sacrifièrent des brebis et des bœufs, qui ne purent être ni comptés, ni nombrés, à cause de leur multitude. 6 Les sacrificateurs portèrent l’arche de l’alliance de l’Éternel à sa place, dans le sanctuaire de la maison, dans le lieu très saint, sous les ailes des chérubins. 7 Car les chérubins avaient les ailes étendues sur la place de l’arche, et ils couvraient l’arche et ses barres par-dessus. 8 On avait donné aux barres une longueur telle que leurs extrémités se voyaient du lieu saint devant le sanctuaire, mais ne se voyaient point du dehors. Elles ont été là jusqu’à ce jour. 9 Il n’y avait dans l’arche que les deux tables de pierre, que Moïse y déposa en Horeb, lorsque l’Éternel fit alliance avec les enfants d’Israël, à leur sortie du pays d’Égypte.

 

Ainsi les Tablettes ont été placées dans l'Arche pour symboliser le fait que Dieu placerait Sa Loi dans les cœurs de tous les gens et ils deviendraient la place centrale de sa résidence en tant que le Naos ou le Saint des Saints du Temple de Dieu. C'est pourquoi l'Arche ne sera plus ramenée en mémoire vu que l'Arche est les cœurs des élus des Églises de Dieu.

 

10 Au moment où les sacrificateurs sortirent du lieu saint, la nuée remplit la maison de l’Éternel. 11 Les sacrificateurs ne purent pas y rester pour faire le service, à cause de la nuée ; car la gloire de l’Éternel remplissait la maison de l’Éternel. 12 Alors Salomon dit : L’Éternel veut habiter dans l’obscurité ! 13 J’ai bâti une maison qui sera ta demeure, un lieu où tu résideras éternellement ! 14 Le roi tourna son visage, et bénit toute l’assemblée d’Israël ; et toute l’assemblée d’Israël était debout. 15 Et il dit : Béni soit l’Éternel, le Dieu d’Israël, qui a parlé de sa bouche à David, mon père, et qui accomplit par sa puissance ce qu’il avait déclaré en disant : 16 Depuis le jour où j’ai fait sortir d’Égypte mon peuple d’Israël, je n’ai point choisi de ville parmi toutes les tribus d’Israël pour qu’il y fût bâti une maison où résidât mon nom, mais j’ai choisi David pour qu’il régnât sur mon peuple d’Israël ! 17 David, mon père, avait l’intention de bâtir une maison au nom de l’Éternel, le Dieu d’Israël. 18 Et l’Éternel dit à David, mon père : Puisque tu as eu l’intention de bâtir une maison à mon nom, tu as bien fait d’avoir eu cette intention. 19 Seulement, ce ne sera pas toi qui bâtiras la maison ; mais ce sera ton fils, sorti de tes entrailles, qui bâtira la maison à mon nom. 20 L’Éternel a accompli la parole qu’il avait prononcée. Je me suis élevé à la place de David, mon père, et je me suis assis sur le trône d’Israël, comme l’avait annoncé l’Éternel, et j’ai bâti la maison au nom de l’Éternel, le Dieu d’Israël. 21 J’y ai disposé un lieu pour l’arche où est l’alliance de l’Éternel, l’alliance qu’il a faite avec nos pères quand il les fit sortir du pays d’Égypte. 22 Salomon se plaça devant l’autel de l’Éternel, en face de toute l’assemblée d’Israël. Il étendit ses mains vers le ciel, 23 et il dit : O Éternel, Dieu d’Israël ! Il n’y a point de Dieu semblable à toi, ni en haut dans les cieux, ni en bas sur la terre : tu gardes l’alliance et la miséricorde envers tes serviteurs qui marchent en ta présence de tout leur cœur ! 24 Ainsi tu as tenu parole à ton serviteur David, mon père ; et ce que tu as déclaré de ta bouche, tu l’accomplis en ce jour par ta puissance. 25 Maintenant, Éternel, Dieu d’Israël, observe la promesse que tu as faite à David, mon père, en disant : Tu ne manqueras jamais devant moi d’un successeur assis sur le trône d’Israël, pourvu que tes fils prennent garde à leur voie et qu’ils marchent en ma présence comme tu as marché en ma présence. 26 Oh ! Qu’elle s’accomplisse, Dieu d’Israël, la promesse que tu as faite à ton serviteur David, mon père ! 27 Mais quoi ! Dieu habiterait-il véritablement sur la terre ? Voici, les cieux et les cieux des cieux ne peuvent te contenir : combien moins cette maison que je t’ai bâtie ! 28 Toutefois, Éternel, mon Dieu, sois attentif à la prière de ton serviteur et à sa supplication ; écoute le cri et la prière que t’adresse aujourd’hui ton serviteur. 29 Que tes yeux soient nuit et jour ouverts sur cette maison, sur le lieu dont tu as dit : Là sera mon nom ! Ecoute la prière que ton serviteur fait en ce lieu. 30 Daigne exaucer la supplication de ton serviteur et de ton peuple d’Israël, lorsqu’ils prieront en ce lieu ! Exauce du lieu de ta demeure, des cieux, exauce et pardonne ! 31 Si quelqu’un pèche contre son prochain et qu’on lui impose un serment pour le faire jurer, et s’il vient jurer devant ton autel, dans cette maison, 32 écoute-le des cieux, agis, et juge tes serviteurs ; condamne le coupable, et fais retomber sa conduite sur sa tête ; rends justice à l’innocent, et traite-le selon son innocence ! 33 Quand ton peuple d’Israël sera battu par l’ennemi, pour avoir péché contre toi ; s’ils reviennent à toi et rendent gloire à ton nom, s’ils t’adressent des prières et des supplications dans cette maison, 34 exauce-les des cieux, pardonne le péché de ton peuple d’Israël, et ramène-les dans le pays que tu as donné à leurs pères ! 35 Quand le ciel sera fermé et qu’il n’y aura point de pluie, à cause de leurs péchés contre toi, s’ils prient dans ce lieu et rendent gloire à ton nom, et s’ils se détournent de leurs péchés, parce que tu les auras châtiés, 36 exauce-les des cieux, pardonne le péché de tes serviteurs et de ton peuple d’Israël, à qui tu enseigneras la bonne voie dans laquelle ils doivent marcher, et fais venir la pluie sur la terre que tu as donnée en héritage à ton peuple ! 37 Quand la famine, la peste, la rouille, la nielle, les sauterelles d’une espèce ou d’une autre, seront dans le pays, quand l’ennemi assiégera ton peuple dans son pays, dans ses portes, quand il y aura des fléaux ou des maladies quelconques; 38 si un homme, si tout ton peuple d’Israël fait entendre des prières et des supplications, et que chacun reconnaisse la plaie de son cœur et étende les mains vers cette maison, 39 exauce-le des cieux, du lieu de ta demeure, et pardonne ; agis, et rends à chacun selon ses voies, toi qui connais le cœur de chacun, car seul tu connais le cœur de tous les enfants des hommes, 40 et ils te craindront tout le temps qu’ils vivront dans le pays que tu as donné à nos pères ! 41 Quand l’étranger, qui n’est pas de ton peuple d’Israël, viendra d’un pays lointain, à cause de ton nom, 42 car on saura que ton nom est grand, ta main forte, et ton bras étendu, quand il viendra prier dans cette maison, 43 exauce-le des cieux, du lieu de ta demeure, et accorde à cet étranger tout ce qu’il te demandera, afin que tous les peuples de la terre connaissent ton nom pour te craindre, comme ton peuple d’Israël, et sachent que ton nom est invoqué sur cette maison que j’ai bâtie ! 44 Quand ton peuple sortira pour combattre son ennemi, en suivant la voie que tu lui auras prescrite ; s’ils adressent à l’Éternel des prières, les regards tournés vers la ville que tu as choisie et vers la maison que j’ai bâtie à ton nom, 45 exauce des cieux leurs prières et leurs supplications, et fais-leur droit ! 46 Quand ils pécheront contre toi, car il n’y a point d’homme qui ne pèche, quand tu seras irrité contre eux et que tu les livreras à l’ennemi, qui les emmènera captifs dans un pays ennemi, lointain ou rapproché ; 47 s’ils rentrent en eux-mêmes dans le pays où ils seront captifs, s’ils reviennent à toi et t’adressent des supplications dans le pays de ceux qui les ont emmenés, et qu’ils disent: Nous avons péché, nous avons commis des iniquités, nous avons fait le mal ! 48 s’ils reviennent à toi de tout leur cœur et de toute leur âme, dans le pays de leurs ennemis qui les ont emmenés captifs, s’ils t’adressent des prières, les regards tournés vers leur pays que tu as donné à leurs pères, vers la ville que tu as choisie et vers la maison que j’ai bâtie à ton nom, 49 exauce des cieux, du lieu de ta demeure, leurs prières et leurs supplications, et fais-leur droit ; 50 pardonne à ton peuple ses péchés et toutes ses transgressions contre toi ; excite la compassion de ceux qui les retiennent captifs, afin qu’ils aient pitié d’eux, 51 car ils sont ton peuple et ton héritage, et tu les as fait sortir d’Égypte, du milieu d’une fournaise de fer ! 52 Que tes yeux soient ouverts sur la supplication de ton serviteur et sur la supplication de ton peuple d’Israël, pour les exaucer en tout ce qu’ils te demanderont ! 53 Car tu les as séparés de tous les autres peuples de la terre pour en faire ton héritage, comme tu l’as déclaré par Moïse, ton serviteur, quand tu fis sortir d’Égypte nos pères, Seigneur Éternel ! 54 Lorsque Salomon eut achevé d’adresser à l’Éternel toute cette prière et cette supplication, il se leva de devant l’autel de l’Éternel, où il était agenouillé, les mains étendues vers le ciel. 55 Debout, il bénit à haute voix toute l’assemblée d’Israël, en disant : 56 Béni soit l’Éternel, qui a donné du repos à son peuple d’Israël, selon toutes ses promesses ! De toutes les bonnes paroles qu’il avait prononcées par Moïse, son serviteur, aucune n’est restée sans effet. 57 Que l’Éternel, notre Dieu, soit avec nous, comme il a été avec nos pères ; qu’il ne nous abandonne point et ne nous délaisse point, 58 mais qu’il incline nos cœurs vers lui, afin que nous marchions dans toutes ses voies, et que nous observions ses commandements, ses lois et ses ordonnances, qu’il a prescrits à nos pères ! 59 Que ces paroles, objet de mes supplications devant l’Éternel, soient jour et nuit présentes à l’Éternel, notre Dieu, et qu’il fasse en tout temps droit à son serviteur et à son peuple d’Israël, 60 afin que tous les peuples de la terre reconnaissent que l’Éternel est Dieu, qu’il n’y en a point d’autre ! 61 Que votre cœur soit tout à l’Éternel, notre Dieu, comme il l’est aujourd’hui, pour suivre ses lois et pour observer ses commandements.62 Le roi et tout Israël avec lui offrirent des sacrifices devant l’Éternel. 63 Salomon immola vingt-deux mille bœufs et cent vingt mille brebis pour le sacrifice d’actions de grâces qu’il offrit à l’Éternel. Ainsi le roi et tous les enfants d’Israël firent la dédicace de la maison de l’Éternel. 64 En ce jour, le roi consacra le milieu du parvis, qui est devant la maison de l’Éternel ; car il offrit là les holocaustes, les offrandes, et les graisses des sacrifices d’actions de grâces, parce que l’autel d’airain qui est devant l’Éternel était trop petit pour contenir les holocaustes, les offrandes, et les graisses des sacrifices d’actions de grâces. 65 Salomon célébra la fête en ce temps-là, et tout Israël avec lui. Une grande multitude, venue depuis les environs de Hamath jusqu’au torrent d’Égypte, s’assembla devant l’Éternel, notre Dieu, pendant sept jours, et sept autres jours, soit quatorze jours. 66 Le huitième jour, il renvoya le peuple. Et ils bénirent le roi, et s’en allèrent dans leurs tentes, joyeux et le cœur content pour tout le bien que l’Éternel avait fait à David, son serviteur, et à Israël, son peuple. (LSG)

 

[fin de la bande audio 282C2]

 

L'Alliance établie avec Salomon

L'Ange de Dieu, le Dieu subalterne d'Israël que nous connaissons en tant que Christ (Ps. 45:6-7 ; Héb. 1:8,9) est apparu à Salomon et a établi l'alliance de Dieu avec lui et la Nation. L'Alliance était conditionnelle. On leur a dit qu'ils seraient punis s'ils ne l'observaient pas.

 

1Rois 9:1-28 Lorsque Salomon eut achevé de bâtir la maison de l’Éternel, la maison du roi, et tout ce qu’il lui plut de faire, 2 l’Éternel apparut à Salomon une seconde fois, comme il lui était apparu à Gabaon. 3 Et l’Éternel lui dit : J’exauce ta prière et ta supplication que tu m’as adressées, je sanctifie cette maison que tu as bâtie pour y mettre à jamais mon nom, et j’aurai toujours là mes yeux et mon cœur. 4 Et toi, si tu marches en ma présence comme a marché David, ton père, avec sincérité de cœur et avec droiture, faisant tout ce que je t’ai commandé, si tu observes mes lois et mes ordonnances, 5 j’établirai pour toujours le trône de ton royaume en Israël, comme je l’ai déclaré à David, ton père, en disant : Tu ne manqueras jamais d’un successeur sur le trône d’Israël. 6 Mais si vous vous détournez de moi, vous et vos fils, si vous n’observez pas mes commandements, mes lois que je vous ai prescrites, et si vous allez servir d’autres dieux et vous prosterner devant eux, 7 j’exterminerai Israël du pays que je lui ai donné, je rejetterai loin de moi la maison que j’ai consacrée à mon nom, et Israël sera un sujet de sarcasme et de raillerie parmi tous les peuples. 8 Et si haut placée qu’ait été cette maison, quiconque passera près d’elle sera dans l’étonnement et sifflera. On dira : Pourquoi l’Éternel a-t-il ainsi traité ce pays et cette maison ? 9 Et l’on répondra : Parce qu’ils ont abandonné l’Éternel, leur Dieu, qui a fait sortir leurs pères du pays d’Égypte, parce qu’ils se sont attachés à d’autres dieux, se sont prosternés devant eux et les ont servis ; voilà pourquoi l’Éternel a fait venir sur eux tous ces maux. 10 Au bout de vingt ans, Salomon avait bâti les deux maisons, la maison de l’Éternel et la maison du roi. 11 Alors, comme Hiram, roi de Tyr, avait fourni à Salomon des bois de cèdre et des bois de cyprès, et de l’or, autant qu’il en voulut, le roi Salomon donna à Hiram vingt villes dans le pays de Galilée. 12 Hiram sortit de Tyr, pour voir les villes que lui donnait Salomon. Mais elles ne lui plurent point, 13 et il dit : Quelles villes m’as-tu données là, mon frère ? Et il les appela pays de Cabul, nom qu’elles ont conservé jusqu’à ce jour. 14 Hiram avait envoyé au roi cent vingt talents d’or. 15 Voici ce qui concerne les hommes de corvée que leva le roi Salomon pour bâtir la maison de l’Éternel et sa propre maison, Millo, et le mur de Jérusalem, Hatsor, Meguiddo et Guézer. 16 Pharaon, roi d’Égypte, était venu s’emparer de Guézer, l’avait incendiée, et avait tué les Cananéens qui habitaient dans la ville. Puis il l’avait donnée pour dot à sa fille, femme de Salomon. 17 Et Salomon bâtit Guézer, Beth-Horon la basse, 18 Baalath, et Thadmor, au désert dans le pays, 19 toutes les villes servant de magasins et lui appartenant, les villes pour les chars, les villes pour la cavalerie, et tout ce qu’il plut à Salomon de bâtir à Jérusalem, au Liban, et dans tout le pays dont il était le souverain. 20 Tout le peuple qui était resté des Amoréens, des Héthiens, des Phéréziens, des Héviens et des Jébusiens, ne faisant point partie des enfants d’Israël, 21 leurs descendants qui étaient restés après eux dans le pays et que les enfants d’Israël n’avaient pu dévouer par interdit, Salomon les leva comme esclaves de corvée, ce qu’ils ont été jusqu’à ce jour. 22 Mais Salomon n’employa point comme esclaves les enfants d’Israël ; car ils étaient des hommes de guerre, ses serviteurs, ses chefs, ses officiers, les commandants de ses chars et de sa cavalerie. 23 Les chefs préposés par Salomon sur les travaux étaient au nombre de cinq cent cinquante, chargés de surveiller les ouvriers. 24 La fille de Pharaon monta de la cité de David dans sa maison que Salomon lui avait construite. Ce fut alors qu’il bâtit Millo. 25 Salomon offrit trois fois dans l’année des holocaustes et des sacrifices d’actions de grâces sur l’autel qu’il avait bâti à l’Éternel, et il brûla des parfums sur celui qui était devant l’Éternel. Et il acheva la maison. 26 Le roi Salomon construisit des navires à Etsjon-Guéber, près d’Eloth, sur les bords de la mer Rouge, dans le pays d’Edom. 27 Et Hiram envoya sur ces navires, auprès des serviteurs de Salomon, ses propres serviteurs, des matelots connaissant la mer. 28 Ils allèrent à Ophir, et ils y prirent de l’or, quatre cent vingt talents, qu’ils apportèrent au roi Salomon. (LSG)

 

Donc, aussi le texte de Chroniques traite de la séquence du Temple et de l'Alliance établie avec la Nation.

2Chroniques 2:1-18 Salomon ordonna que l’on bâtît une maison au nom de l’Éternel et une maison royale pour lui. 2 Salomon compta soixante-dix mille hommes pour porter les fardeaux, quatre-vingt mille pour tailler les pierres dans la montagne, et trois mille six cents pour les surveiller. 3 Salomon envoya dire à Huram, roi de Tyr : Fais pour moi comme tu as fait pour David, mon père, à qui tu as envoyé des cèdres afin qu’il se bâtît une maison d’habitation. 4 Voici, j’élève une maison au nom de l’Éternel, mon Dieu, pour la lui consacrer, pour brûler devant lui le parfum odoriférant, pour présenter continuellement les pains de proposition, et pour offrir les holocaustes du matin et du soir, des sabbats, des nouvelles lunes, et des fêtes de l’Éternel, notre Dieu, suivant une loi perpétuelle pour Israël. 5 La maison que je vais bâtir doit être grande, car notre Dieu est plus grand que tous les dieux. 6 Mais qui a le pouvoir de lui bâtir une maison, puisque les cieux et les cieux des cieux ne peuvent le contenir ? Et qui suis-je pour lui bâtir une maison, si ce n’est pour faire brûler des parfums devant lui ? 7 Envoie-moi donc un homme habile pour les ouvrages en or, en argent, en airain et en fer, en étoffes teintes en pourpre, en cramoisi et en bleu, et connaissant la sculpture, afin qu’il travaille avec les hommes habiles qui sont auprès de moi en Juda et à Jérusalem et que David, mon père, a choisis. 8 Envoie-moi aussi du Liban des bois de cèdre, de cyprès et de sandal ; car je sais que tes serviteurs s’entendent à couper les bois du Liban. Voici, mes serviteurs seront avec les tiens. 9 Que l’on me prépare du bois en abondance, car la maison que je vais bâtir sera grande et magnifique. 10 Je donnerai à tes serviteurs qui couperont, qui abattront les bois, vingt mille cors de froment foulé, vingt mille cors d’orge, vingt mille baths de vin, et vingt mille baths d’huile. 11 Huram, roi de Tyr, répondit dans une lettre qu’il envoya à Salomon : C’est parce que l’Éternel aime son peuple qu’il t’a établi roi sur eux. 12 Huram dit encore : Béni soit l’Éternel, le Dieu d’Israël, qui a fait les cieux et la terre, de ce qu’il a donné au roi David un fils sage, prudent et intelligent, qui va bâtir une maison à l’Éternel et une maison royale pour lui ! 13 Je t’envoie donc un homme habile et intelligent, Huram-Abi, 14 fils d’une femme d’entre les filles de Dan, et d’un père Tyrien. Il est habile pour les ouvrages en or, en argent, en airain et en fer, en pierre et en bois, en étoffes teintes en pourpre et en bleu, en étoffes de byssus et de carmin, et pour toute espèce de sculptures et d’objets d’art qu’on lui donne à exécuter. Il travaillera avec tes hommes habiles et avec les hommes habiles de mon seigneur David, ton père.

 

Comme Hiram était aussi demi-israélite, ainsi l’était aussi l'artisan qu'il a envoyé. Son père était aussi Hiram et l'artisan était l'homme de son père. Cet homme était d'une femme de Dan et d’un homme de Tyr. La participation des femmes d'Israël par intermariage avec des Païens a amené les Païens dans la construction du Temple. Ce fait pointait vers la nature composite d'Israël dans les Derniers Jours et que le salut est des Païens.

 

15 Maintenant, que mon seigneur envoie à ses serviteurs le froment, l’orge, l’huile et le vin dont il a parlé. 16 Et nous, nous couperons des bois du Liban autant que tu en auras besoin ; nous te les expédierons par mer en radeaux jusqu’à Japho, et tu les feras monter à Jérusalem. 17 Salomon compta tous les étrangers qui étaient dans le pays d’Israël, et dont le dénombrement avait été fait par David, son père. On en trouva cent cinquante-trois mille six cents. 18 Et il en prit soixante-dix mille pour porter les fardeaux, quatre-vingt mille pour tailler les pierres dans la montagne, et trois mille six cents pour surveiller et faire travailler le peuple. (LSG)

 

Il y avait 153,600 étrangers en Israël et ils ont été mis à l’œuvre dans la construction en tant que prélèvements. Soixante-dix mille hommes étaient les porteurs de fardeaux, 80,000 étaient des tailleurs de pierres dans les montagnes et 3,600 étaient des surveillants. Ainsi, tous les Païens en Israël ont été utilisés dans la construction. Le salut lorsque étendu aux Païens est universel.

 

2Chroniques 3:1-17 Salomon commença à bâtir la maison de l’Éternel à Jérusalem, sur la montagne de Morija, qui avait été indiquée à David, son père, dans le lieu préparé par David sur l’aire d’Ornan, le Jébusien. 2 Il commença à bâtir le second jour du second mois de la quatrième année de son règne. 3 Voici sur quels fondements Salomon bâtit la maison de Dieu. La longueur en coudées de l’ancienne mesure était de soixante coudées, et la largeur de vingt coudées. 4 Le portique sur le devant avait vingt coudées de longueur, répondant à la largeur de la maison, et cent vingt de hauteur ; Salomon le couvrit intérieurement d’or pur. 5 Il revêtit de bois de cyprès la grande maison, la couvrit d’or pur, et y fit sculpter des palmes et des chaînettes. 6 Il couvrit la maison de pierres précieuses comme ornement ; et l’or était de l’or de Parvaïm. 7 Il couvrit d’or la maison, les poutres, les seuils, les parois et les battants des portes, et il fit sculpter des chérubins sur les parois. 8 Il fit la maison du lieu très saint ; elle avait vingt coudées de longueur répondant à la largeur de la maison, et vingt coudées de largeur. Il la couvrit d’or pur, pour une valeur de six cents talents ; 9 et le poids de l’or pour les clous montait à cinquante sicles. Il couvrit aussi d’or les chambres hautes. 10 Il fit dans la maison du lieu très saint deux chérubins sculptés, et on les couvrit d’or. 11 Les ailes des chérubins avaient vingt coudées de longueur. L’aile du premier, longue de cinq coudées, touchait au mur de la maison ; et l’autre aile, longue de cinq coudées, touchait à l’aile du second chérubin. 12 L’aile du second chérubin, longue de cinq coudées, touchait au mur de la maison ; et l’autre aile, longue de cinq coudées, joignait l’aile du premier chérubin. 13 Les ailes de ces chérubins, déployées, avaient vingt coudées. Ils étaient debout sur leurs pieds, la face tournée vers la maison. 14 Il fit le voile bleu, pourpre et cramoisi, et de byssus, et il y représenta des chérubins. 15 Il fit devant la maison deux colonnes de trente-cinq coudées de hauteur, avec un chapiteau de cinq coudées sur leur sommet. 16 Il fit des chaînettes comme celles qui étaient dans le sanctuaire, et les plaça sur le sommet des colonnes, et il fit cent grenades qu’il mit dans les chaînettes. 17 Il dressa les colonnes sur le devant du temple, l’une à droite et l’autre à gauche ; il nomma celle de droite Jakin, et celle de gauche Boaz. (LSG)

 

C'est par le salut de Dieu que nous entrons dans le Temple de Dieu. Les Chérubins protègent le trône de Dieu et représentent les Chérubins de l'Armée. Les Chérubins du Temple d'Ézéchiel démontrent que les deux Chérubins de remplacements de chaque côté du palmier qui est Christ, remplacent les chérubins à tête d’homme et à tête de lion de l'Armée Déchue, à savoir Satan et la tête de lion Aeon. Ces élohim sont Abraham et Moïse qui sont les seuls deux mentionnés comme Élohim dans les textes de Genèse et d'Exode.

 

Alors qu'Abraham et Moïse sont les deux seuls mentionnés en tant qu'Élohim, la transfiguration relie Moïse et Élie. Ainsi, nous pouvons supposer qu'il y a au moins quatre êtres impliqués dans la séquence, notamment Hénoc, Abraham, Moïse et Élie et peut-être même deux autres êtres qui restent à être identifiés.

 

2Chroniques 4:1-22 Il fit un autel d’airain, long de vingt coudées, large de vingt coudées, et haut de dix coudées. 2 Il fit la mer de fonte. Elle avait dix coudées d’un bord à l’autre, une forme entièrement ronde, cinq coudées de hauteur, et une circonférence que mesurait un cordon de trente coudées. 3 Des figures de boeufs l’entouraient au-dessous de son bord, dix par coudée, faisant tout le tour de la mer ; les bœufs, disposés sur deux rangs, étaient fondus avec elle en une seule pièce. 4 Elle était posée sur douze boeufs, dont trois tournés vers le nord, trois tournés vers l’occident, trois tournés vers le midi, et trois tournés vers l’orient ; la mer était sur eux, et toute la partie postérieure de leur corps était en dedans. 5 Son épaisseur était d’un palme ; et son bord, semblable au bord d’une coupe, était façonné en fleur de lis. Elle pouvait contenir trois mille baths. 6 Il fit dix bassins, et il en plaça cinq à droite et cinq à gauche, pour qu’ils servissent aux purifications : on y lavait les diverses parties des holocaustes. La mer était destinée aux ablutions des sacrificateurs. 7 Il fit dix chandeliers d’or, selon l’ordonnance qui les concernait, et il les plaça dans le temple, cinq à droite et cinq à gauche. 8 Il fit dix tables, et il les plaça dans le temple, cinq à droite et cinq à gauche. Il fit cent coupes d’or. 9 Il fit le parvis des sacrificateurs, et le grand parvis avec ses portes, dont il couvrit d’airain les battants. 10 Il plaça la mer du côté droit, au sud-est. 11 Huram fit les cendriers, les pelles et les coupes. Ainsi Huram acheva l’ouvrage que le roi Salomon lui fit faire pour la maison de Dieu : 12 deux colonnes, avec les deux chapiteaux et leurs bourrelets sur le sommet des colonnes ; les deux treillis, pour couvrir les deux bourrelets des chapiteaux sur le sommet des colonnes ; 13 les quatre cents grenades pour les deux treillis, deux rangées de grenades par treillis, pour couvrir les deux bourrelets des chapiteaux sur le sommet des colonnes ; 14 les dix bases, et les dix bassins sur les bases ; 15 la mer, et les douze bœufs sous elle ; 16 les cendriers, les pelles et les fourchettes. Tous ces ustensiles que le roi Salomon fit faire à Huram-Abi pour la maison de l’Éternel étaient d’airain poli. 17 Le roi les fit fondre dans la plaine du Jourdain, dans un sol argileux, entre Succoth et Tseréda. 18 Salomon fit tous ces ustensiles en si grande quantité que l’on ne vérifia pas le poids de l’airain. 19 Salomon fit encore tous les autres ustensiles pour la maison de Dieu : l’autel d’or ; les tables sur lesquelles on mettait les pains de proposition ; 20 les chandeliers et leurs lampes d’or pur, qu’on devait allumer selon l’ordonnance devant le sanctuaire, 21 les fleurs, les lampes et les mouchettes d’or, d’or très pur ; 22 les couteaux, les coupes, les tasses et les brasiers d’or pur ; et les battants d’or pour la porte de l’intérieur de la maison à l’entrée du lieu très saint, et pour la porte de la maison à l’entrée du temple. (LSG)

 

L'or ne ternissait pas et était un métal malléable. Ainsi, aussi les élus doivent être purs et raffinés et malléables ou enseignables.

 

2Chroniques 5:1 Ainsi fut achevé tout l’ouvrage que Salomon fit pour la maison de l’Éternel. Puis il apporta l’argent, l’or et tous les ustensiles que David, son père, avait consacrés, et il les mit dans les trésors de la maison de Dieu.

 

Il y avait des articles consacrés pendant la préparation et ceux-ci ont ensuite été apportés dans le Temple lorsqu’il a été prêt. Ainsi, il y a eu des éléments utilisés dans la construction et il y avait des articles mis de côté pour l'utilisation après que la première phase de la construction eût été achevée.

 

2Chroniques 5:2 Alors Salomon assembla à Jérusalem les anciens d’Israël et tous les chefs des tribus, les chefs de famille des enfants d’Israël, pour transporter de la cité de David, qui est Sion, l’arche de l’alliance de l’Éternel.

 

Quand le Temple a été prêt, l'Arche de l'Alliance a été apportée à Jérusalem. Ainsi, l'Arche symbolisait l'Esprit Saint dans les élus, qui prennent leur résidence à Jérusalem après que le Messie a achevé la phase primaire. Le salut est aussi de Juda et de Jérusalem pendant cette phase, comme avec tout Israël.

 

2Chroniques 5:3-14 Tous les hommes d’Israël se réunirent auprès du roi pour la fête, qui se célébra le septième mois. 4 Lorsque tous les anciens d’Israël furent arrivés, les Lévites portèrent l’arche. 5 Ils transportèrent l’arche, la tente d’assignation, et tous les ustensiles sacrés qui étaient dans la tente : ce furent les sacrificateurs et les Lévites qui les transportèrent. 6 Le roi Salomon et toute l’assemblée d’Israël convoquée auprès de lui se tinrent devant l’arche. Ils sacrifièrent des brebis et des boeufs, qui ne purent être ni comptés, ni nombrés, à cause de leur multitude. 7 Les sacrificateurs portèrent l’arche de l’alliance de l’Éternel à sa place, dans le sanctuaire de la maison, dans le lieu très saint, sous les ailes des chérubins. 8 Les chérubins avaient les ailes étendues sur la place de l’arche, et ils couvraient l’arche et ses barres par-dessus. 9 On avait donné aux barres une longueur telle que leurs extrémités se voyaient à distance de l’arche devant le sanctuaire, mais ne se voyaient point du dehors. L’arche a été là jusqu’à ce jour. 10 Il n’y avait dans l’arche que les deux tables que Moïse y plaça en Horeb, lorsque l’Éternel fit alliance avec les enfants d’Israël, à leur sortie d’Égypte. 11 Au moment où les sacrificateurs sortirent du lieu saint, -car tous les sacrificateurs présents s’étaient sanctifiés sans observer l’ordre des classes, 12 et tous les Lévites qui étaient chantres, Asaph, Héman, Jeduthun, leurs fils et leurs frères, revêtus de byssus, se tenaient à l’orient de l’autel avec des cymbales, des luths et des harpes, et avaient auprès d’eux cent vingt sacrificateurs sonnant des trompettes, 13 et lorsque ceux qui sonnaient des trompettes et ceux qui chantaient, s’unissant d’un même accord pour célébrer et pour louer l’Éternel, firent retentir les trompettes, les cymbales et les autres instruments, et célébrèrent l’Éternel par ces paroles : Car il est bon, car sa miséricorde dure à toujours ! en ce moment, la maison, la maison de l’Éternel fut remplie d’une nuée. 14 Les sacrificateurs ne purent pas y rester pour faire le service, à cause de la nuée ; car la gloire de l’Éternel remplissait la maison de Dieu. (LSG)

 

L'Arche ne sera plus ramenée à la mémoire (voir l’étude L'Arche de l'Alliance (No. 196)). La représentation est que l'Esprit Saint, qui transmet la Loi de Dieu et sa compréhension, remplacera l'Arche physique et convertira Juda et Israël dans les Derniers Jours, mais seulement après que l'édifice primaire qui est l'Église de Dieu soit d’abord établie.

 

2Chroniques 6:1-42 Alors Salomon dit : L’Éternel veut habiter dans l’obscurité ! 2 Et moi, j’ai bâti une maison qui sera ta demeure, un lieu où tu résideras éternellement ! 3 Le roi tourna son visage, et bénit toute l’assemblée d’Israël ; et toute l’assemblée d’Israël était debout. 4 Et il dit : Béni soit l’Éternel, le Dieu d’Israël, qui a parlé de sa bouche à David, mon père, et qui accomplit par sa puissance ce qu’il avait déclaré en disant : 5 Depuis le jour où j’ai fait sortir mon peuple du pays d’Égypte, je n’ai point choisi de ville parmi toutes les tribus d’Israël pour qu’il y fût bâti une maison où résidât mon nom, et je n’ai point choisi d’homme pour qu’il fût chef de mon peuple d’Israël ; 6 mais j’ai choisi Jérusalem pour que mon nom y résidât, et j’ai choisi David pour qu’il régnât sur mon peuple d’Israël ! 7 David, mon père, avait l’intention de bâtir une maison au nom de l’Éternel, le Dieu d’Israël. 8 Et l’Éternel dit à David, mon père : Puisque tu as eu l’intention de bâtir une maison à mon nom, tu as bien fait d’avoir eu cette intention. 9 Seulement, ce ne sera pas toi qui bâtiras la maison ; mais ce sera ton fils, sorti de tes entrailles, qui bâtira la maison à mon nom. 10 L’Éternel a accompli la parole qu’il avait prononcée. Je me suis élevé à la place de David, mon père, et je me suis assis sur le trône d’Israël, comme l’avait annoncé l’Éternel, et j’ai bâti la maison au nom de l’Éternel, le Dieu d’Israël. 11 J’y ai placé l’arche où est l’alliance de l’Éternel, l’alliance qu’il a faite avec les enfants d’Israël. 12 Salomon se plaça devant l’autel de l’Éternel, en face de toute l’assemblée d’Israël, et il étendit ses mains. 13 Car Salomon avait fait une tribune d’airain, et l’avait mise au milieu du parvis ; elle était longue de cinq coudées, large de cinq coudées, et haute de trois coudées ; il s’y plaça, se mit à genoux en face de toute l’assemblée d’Israël, et étendit ses mains vers le ciel. 14 Et il dit : Ô Éternel, Dieu d’Israël ! Il n’y a point de Dieu semblable à toi, dans les cieux et sur la terre : tu gardes l’alliance et la miséricorde envers tes serviteurs qui marchent en ta présence de tout leur cœur ! 15 Ainsi tu as tenu parole à ton serviteur David, mon père ; et ce que tu as déclaré de ta bouche, tu l’accomplis en ce jour par ta puissance. 16 Maintenant, Éternel, Dieu d’Israël, observe la promesse que tu as faite à David, mon père, en disant : Tu ne manqueras jamais devant moi d’un successeur assis sur le trône d’Israël, pourvu que tes fils prennent garde à leur voie et qu’ils marchent dans ma loi comme tu as marché en ma présence. 17 Qu’elle s’accomplisse donc, Éternel, Dieu d’Israël, la promesse que tu as faite à ton serviteur David ! 18 Mais quoi ! Dieu habiterait-il véritablement avec l’homme sur la terre ? Voici, les cieux et les cieux des cieux ne peuvent te contenir : combien moins cette maison que j’ai bâtie ! 19 Toutefois, Éternel mon Dieu, sois attentif à la prière de ton serviteur et à sa supplication ; écoute le cri et la prière que t’adresse ton serviteur. 20 Que tes yeux soient jour et nuit ouverts sur cette maison, sur le lieu dont tu as dit que là serait ton nom ! Ecoute la prière que ton serviteur fait en ce lieu. 21 Daigne exaucer les supplications de ton serviteur et de ton peuple d’Israël, lorsqu’ils prieront en ce lieu ! Exauce du lieu de ta demeure, des cieux, exauce et pardonne ! 22 Si quelqu’un pèche contre son prochain et qu’on lui impose un serment pour le faire jurer, et s’il vient jurer devant ton autel, dans cette maison, 23 écoute-le des cieux, agis, et juge tes serviteurs ; condamne le coupable, et fais retomber sa conduite sur sa tête, rends justice à l’innocent, et traite-le selon son innocence ! 24 Quand ton peuple d’Israël sera battu par l’ennemi, pour avoir péché contre toi ; s’ils reviennent à toi et rendent gloire à ton nom, s’ils t’adressent des prières et des supplications dans cette maison, 25 exauce-les des cieux, pardonne le péché de ton peuple d’Israël, et ramène-les dans le pays que tu as donné à eux et à leurs pères ! 26 Quand le ciel sera fermé et qu’il n’y aura point de pluie, à cause de leurs péchés contre toi ; s’ils prient dans ce lieu et rendent gloire à ton nom, et s’ils se détournent de leurs péchés, parce que tu les auras châtiés ; 27 exauce-les des cieux, pardonne le péché de tes serviteurs et de ton peuple d’Israël, à qui tu enseigneras la bonne voie dans laquelle ils doivent marcher, et fais venir la pluie sur la terre que tu as donnée pour héritage à ton peuple ! 28 Quand la famine, la peste, la rouille et la nielle, les sauterelles d’une espèce ou d’une autre, seront dans le pays, quand l’ennemi assiégera ton peuple dans son pays, dans ses portes, quand il y aura des fléaux ou des maladies quelconques ; 29 si un homme, si tout ton peuple d’Israël fait entendre des prières et des supplications, et que chacun reconnaisse sa plaie et sa douleur et étende les mains vers cette maison, 30 exauce-le des cieux, du lieu de ta demeure, et pardonne ; rends à chacun selon ses voies, toi qui connais le coeur de chacun, car seul tu connais le coeur des enfants des hommes, 31 et ils te craindront pour marcher dans tes voies tout le temps qu’ils vivront dans le pays que tu as donné à nos pères ! 32 Quand l’étranger, qui n’est pas de ton peuple d’Israël, viendra d’un pays lointain, à cause de ton grand nom, de ta main forte et de ton bras étendu, quand il viendra prier dans cette maison, 33 exauce-le des cieux, du lieu de ta demeure, et accorde à cet étranger tout ce qu’il te demandera, afin que tous les peuples de la terre connaissent ton nom pour te craindre, comme ton peuple d’Israël, et sachent que ton nom est invoqué sur cette maison que j’ai bâtie ! 34 Quand ton peuple sortira pour combattre ses ennemis, en suivant la voie que tu lui auras prescrite ; s’ils t’adressent des prières, les regards tournés vers cette ville que tu as choisie et vers la maison que j’ai bâtie en ton nom, 35 exauce des cieux leurs prières et leurs supplications, et fais-leur droit ! 36 Quand ils pécheront contre toi, car il n’y a point d’homme qui ne pèche, quand tu seras irrité contre eux et que tu les livreras à l’ennemi, qui les emmènera captifs dans un pays lointain ou rapproché ; 37 s’ils rentrent en eux-mêmes dans le pays où ils seront captifs, s’ils reviennent à toi et t’adressent des supplications dans le pays de leur captivité, et qu’ils disent : Nous avons péché, nous avons commis des iniquités, nous avons fait le mal ! 38 s’ils reviennent à toi de tout leur coeur et de toute leur âme, dans le pays de leur captivité où ils ont été emmenés captifs, s’ils t’adressent des prières, les regards tournés vers leur pays que tu as donné à leurs pères, vers la ville que tu as choisie et vers la maison que j’ai bâtie à ton nom, 39 exauce des cieux, du lieu de ta demeure, leurs prières et leurs supplications, et fais-leur droit; pardonne à ton peuple ses péchés contre toi ! 40 Maintenant, ô mon Dieu, que tes yeux soient ouverts, et que tes oreilles soient attentives à la prière faite en ce lieu ! 41 Maintenant, Éternel Dieu, lève-toi, viens à ton lieu de repos, toi et l’arche de ta majesté ! Que tes sacrificateurs, Éternel Dieu, soient revêtus de salut, et que tes bien-aimés jouissent du bonheur ! 42 Éternel Dieu, ne repousse pas ton oint, souviens-toi des grâces accordées à David, ton serviteur ! (LSG)

 

La guérison a été étendue à tous dans le pardon du péché. Ainsi, la dédicace de la Maison de Dieu était dans le but que les Païens aussi puissent être sauvés et pourraient se tourner et demander à Dieu tout ce qu’ils veulent et cela leur serait accordé.

 

Après que Salomon eut prié, le feu est descendu du ciel et a consumé les holocaustes comme un signe que Dieu avait entendu et avait consenti à leurs prières. Les enfants d'Israël ont alors profondément pris conscience de ce que Dieu avait fait. Ainsi, cinq cents ans après l'Exode, des signes ont été donnés de nouveau à Israël concernant la présence de l'Ange du Seigneur avec eux comme Yahovah d'Israël, qui était Jésus Christ (Ps. 45:6-7 ; Héb. 1:8-9).

 

2Chroniques 7:1-22 Lorsque Salomon eut achevé de prier, le feu descendit du ciel et consuma l’holocauste et les sacrifices, et la gloire de l’Éternel remplit la maison. 2 Les sacrificateurs ne pouvaient entrer dans la maison de l’Éternel, car la gloire de l’Éternel remplissait la maison de l’Éternel. 3 Tous les enfants d’Israël virent descendre le feu et la gloire de l’Éternel sur la maison ; ils s’inclinèrent le visage contre terre sur le pavé, se prosternèrent et louèrent l’Éternel, en disant : Car il est bon, car sa miséricorde dure à toujours ! 4 Le roi et tout le peuple offrirent des sacrifices devant l’Éternel. 5 Le roi Salomon immola vingt-deux mille bœufs et cent vingt mille brebis. Ainsi le roi et tout le peuple firent la dédicace de la maison de Dieu. 6 Les sacrificateurs se tenaient à leur poste, et les Lévites aussi avec les instruments faits en l’honneur de l’Éternel par le roi David pour le chant des louanges de l’Éternel, lorsque David les chargea de célébrer l’Éternel en disant : Car sa miséricorde dure à toujours ! Les sacrificateurs sonnaient des trompettes vis-à-vis d’eux. Et tout Israël était là. 7 Salomon consacra le milieu du parvis, qui est devant la maison de l’Éternel ; car il offrit là les holocaustes et les graisses des sacrifices d’actions de grâces, parce que l’autel d’airain qu’avait fait Salomon ne pouvait contenir les holocaustes, les offrandes et les graisses. 8 Salomon célébra la fête en ce temps-là pendant sept jours, et tout Israël avec lui ; une grande multitude était venue depuis les environs de Hamath jusqu’au torrent d’Égypte. 9 Le huitième jour, ils eurent une assemblée solennelle ; car ils firent la dédicace de l’autel pendant sept jours, et la fête pendant sept jours. 10 Le vingt-troisième jour du septième mois, Salomon renvoya dans ses tentes le peuple joyeux et content pour le bien que l’Éternel avait fait à David, à Salomon, et à Israël, son peuple. 11 Lorsque Salomon eut achevé la maison de l’Éternel et la maison du roi, et qu’il eut réussi dans tout ce qu’il s’était proposé de faire dans la maison de l’Éternel et dans la maison du roi,

 

La Fête du Septième mois dura quatorze jours, étant sept jours pour la dédicace de l'autel et sept jours de la Fête des Tabernacles. La dédicace dura du 8 au 14 Tishri et les sept jours de la Fête du 15 au 21 Tishri. Le Dernier Grand Jour était le 22 Tishri, et le 23 Tishri, ils sont retournés à leurs maisons. Le Dernier Grand Jour n'a pas été compté comme la Fête dans ces calculs. Le Dernier Grand Jour dans les temps de la fin signifie le Jugement du Grand Trône Blanc et ne fait pas partie du système millénaire. C'est la Deuxième Résurrection des Morts et il vise le jugement du monde. Dans la séquence de Tishri à la fin de cet âge, il vise le Jubilé de 2027. Alors, la Restauration est achevée et les peuples sont retournés dans leurs pays en Israël et dans le reste du monde.

 

Cette séquence touche à la fin de l'âge également. Les vingt et un jours en question combinent la séquence pour arriver au système millénaire tel que décrit dans l’étude La Sanctification des Nations (No. 077). Cette séquence est trois périodes de sept jours et la restauration pour le nouveau système à Jérusalem. Ainsi les sept premières années de la Sanctification nous amènent à 2012, ce qui est la responsabilité de l'Église. Sa doctrine doit être correcte et complète et publiée pour toutes les nations dès cette date. La Clef de David est donnée à l'Église fidèle durant les Derniers Jours, par la publication des doctrines originales de l'Église de Dieu à partir du premier siècle. Cela signifie une structure Unitaire Monothéiste avec la doctrine intacte, y compris le Calendrier Sacré avec les Nouvelles Lunes. Cela est la Clef de David dans l'explication de la séquence des Derniers Jours selon la prophétie.

 

Dans la phase ici, dans la séquence de Temple, la Sanctification de l'Autel est en fait la deuxième période de sept jours de Tishri, commençant le Huitième jour de Tishri, ou 2013 en termes d’une année pour un jour jusqu’au Jubilé de 2027. Les sept jours finaux sont la subjugation des nations à partir de Jérusalem sous le Messie de 2019 à 2026 (voir aussi l’étude La Chute de Jéricho (No. 142)). Le Jubilé en 2027 achève le processus et 2028 est le Nouveau système Millénaire. Dès 2028, la Restauration Millénaire physique est en cours et le système du Temple et le système administratif à Jérusalem sont construits, de même que sont les maisons du Roi et le Portique du Jugement. De là, le jugement sera donné au monde.

 

12 l’Éternel apparut à Salomon pendant la nuit, et lui dit : J’exauce ta prière, et je choisis ce lieu comme la maison où l’on devra m’offrir des sacrifices. 13 Quand je fermerai le ciel et qu’il n’y aura point de pluie, quand j’ordonnerai aux sauterelles de consumer le pays, quand j’enverrai la peste parmi mon peuple ; 14 si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, -je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays. 15 Mes yeux seront ouverts désormais, et mes oreilles seront attentives à la prière faite en ce lieu. 16 Maintenant, je choisis et je sanctifie cette maison pour que mon nom y réside à jamais, et j’aurai toujours là mes yeux et mon coeur. 17 Et toi, si tu marches en ma présence comme a marché David, ton père, faisant tout ce que je t’ai commandé, et si tu observes mes lois et mes ordonnances, 18 j’affermirai le trône de ton royaume, comme je l’ai promis à David, ton père, en disant : Tu ne manqueras jamais d’un successeur qui règne en Israël. 19 Mais si vous vous détournez, si vous abandonnez mes lois et mes commandements que je vous ai prescrits, et si vous allez servir d’autres dieux et vous prosterner devant eux, 20 je vous arracherai de mon pays que je vous ai donné, je rejetterai loin de moi cette maison que j’ai consacrée à mon nom, et j’en ferai un sujet de sarcasme et de raillerie parmi tous les peuples. 21 Et si haut placée qu’ait été cette maison, quiconque passera près d’elle sera dans l’étonnement, et dira : Pourquoi l’Éternel a-t-il ainsi traité ce pays et cette maison ? 22 Et l’on répondra : Parce qu’ils ont abandonné l’Éternel, le Dieu de leurs pères, qui les a fait sortir du pays d’Égypte, parce qu’ils se sont attachés à d’autres dieux, se sont prosternés devant eux et les ont servis ; voilà pourquoi il a fait venir sur eux tous ces maux. (LSG)

 

Salomon a été averti de ce qui arriverait s'ils s’engageaient dans l'idolâtrie ; cependant lui-même a trébuché sur cet avertissement précis.

 

2Chroniques 8:1-18 Au bout de vingt ans, pendant lesquels Salomon bâtit la maison de l’Éternel et sa propre maison, 2 il reconstruisit les villes que lui donna Huram et y établit des enfants d’Israël. 3 Salomon marcha contre Hamath, vers Tsoba, et s’en empara. 4 Il bâtit Thadmor au désert, et toutes les villes servant de magasins en Hamath. 5 Il bâtit Beth-Horon la haute et Beth-Horon la basse, villes fortes, ayant des murs, des portes et des barres ; 6 Baalath, et toutes les villes servant de magasins et lui appartenant, toutes les villes pour les chars, les villes pour la cavalerie, et tout ce qu’il plut à Salomon de bâtir à Jérusalem, au Liban, et dans tout le pays dont il était le souverain. 7 Tout le peuple qui était resté des Héthiens, des Amoréens, des Phéréziens, des Héviens et des Jébusiens, ne faisant point partie d’Israël, 8 leurs descendants qui étaient restés après eux dans le pays et que les enfants d’Israël n’avaient pas détruits, Salomon les leva comme gens de corvée, ce qu’ils ont été jusqu’à ce jour. 9 Salomon n’employa comme esclave pour ses travaux aucun des enfants d’Israël ; car ils étaient des hommes de guerre, ses chefs, ses officiers, les commandants de ses chars et de sa cavalerie. 10 Les chefs placés par le roi Salomon à la tête du peuple, et chargés de le surveiller, étaient au nombre de deux cent cinquante. 11 Salomon fit monter la fille de Pharaon de la cité de David dans la maison qu’il lui avait bâtie ; car il dit : Ma femme n’habitera pas dans la maison de David, roi d’Israël, parce que les lieux où est entrée l’arche de l’Éternel sont saints. 12 Alors Salomon offrit des holocaustes à l’Éternel sur l’autel de l’Éternel, qu’il avait construit devant le portique. 13 Il offrait ce qui était prescrit par Moïse pour chaque jour, pour les sabbats, pour les nouvelles lunes, et pour les fêtes, trois fois l’année, à la fête des pains sans levain, à la fête des semaines, et à la fête des tabernacles.

 

Salomon a établi les Lois de Dieu et le Calendrier et a observé les Sabbats et les Nouvelles Lunes en tant que des Jours Saints, comme il a fait des Jours Saints des Fêtes, qu'il a observées trois fois par année, selon le Calendrier sacré (voir l’étude Le Calendrier de Dieu (No. 156)). Ce système devait être observé jusqu'à ce que le Temple soit détruit en 70 EC. Cependant, il n'a pas été souvent observé et les Fêtes et la Lecture de la Loi n'ont pas été souvent observées à cause de l'apostasie et de l'indolence.

 

Le système organisé par David a été institué et observé jusqu’aux porteurs sur les portes, vu que tout avait une signification pour le Temple futur sous Jésus Christ.

 

14 Il établit dans leurs fonctions, telles que les avait réglées David, son père, les classes des sacrificateurs selon leur office, les Lévites selon leur charge, consistant à célébrer l’Éternel et à faire jour par jour le service en présence des sacrificateurs, et les portiers distribués à chaque porte d’après leurs classes ; car ainsi l’avait ordonné David, homme de Dieu. 15 On ne s’écarta point de l’ordre du roi pour les sacrificateurs et les Lévites, ni pour aucune chose, ni pour ce qui concernait les trésors. 16 Ainsi fut dirigée toute l’œuvre de Salomon, jusqu’au jour où la maison de l’Éternel fut fondée et jusqu’à celui où elle fut terminée. La maison de l’Éternel fut donc achevée. 17 Salomon partit alors pour Etsjon-Guéber et pour Eloth, sur les bords de la mer, dans le pays d’Edom. 18 Et Huram lui envoya par ses serviteurs des navires et des serviteurs connaissant la mer. Ils allèrent avec les serviteurs de Salomon à Ophir, et ils y prirent quatre cent cinquante talents d’or, qu’ils apportèrent au roi Salomon. (LSG)

 

La Reine de Séba

Salomon a pris des femmes provenant de l'extérieur d'Israël. Le choix des femmes de Salomon devait représenter l'inclusion des Païens dans l'Église et l'idolâtrie qu'Israël a vue et a subie devait représenter la corruption de l'Église par ces femmes étrangères qui étaient les églises païennes. La pire de celles-ci devait être le système corrompu de Rome.

 

1Rois 10:1-29 La reine de Séba apprit la renommée que possédait Salomon, à la gloire de l’Éternel, et elle vint pour l’éprouver par des énigmes. 2 Elle arriva à Jérusalem avec une suite fort nombreuse, et avec des chameaux portant des aromates, de l’or en très grande quantité, et des pierres précieuses. Elle se rendit auprès de Salomon, et elle lui dit tout ce qu’elle avait dans le cœur. 3 Salomon répondit à toutes ses questions, et il n’y eut rien que le roi ne sût lui expliquer. 4 La reine de Séba vit toute la sagesse de Salomon, et la maison qu’il avait bâtie, 5 et les mets de sa table, et la demeure de ses serviteurs, et les fonctions et les vêtements de ceux qui le servaient, et ses échansons, et ses holocaustes qu’il offrait dans la maison de l’Éternel. Hors d’elle même, 6 elle dit au roi : C’était donc vrai ce que j’ai appris dans mon pays au sujet de ta position et de ta sagesse ! 7 Je ne le croyais pas, avant d’être venue et d’avoir vu de mes yeux. Et voici, on ne m’en a pas dit la moitié. Tu as plus de sagesse et de prospérité que la renommée ne me l’a fait connaître. 8 Heureux tes gens, heureux tes serviteurs qui sont continuellement devant toi, qui entendent ta sagesse ! 9 Béni soit l’Éternel, ton Dieu, qui t’a accordé la faveur de te placer sur le trône d’Israël ! C’est parce que l’Éternel aime à toujours Israël, qu’il t’a établi roi pour que tu fasses droit et justice. 10 Elle donna au roi cent vingt talents d’or, une très grande quantité d’aromates, et des pierres précieuses. Il ne vint plus autant d’aromates que la reine de Séba en donna au roi Salomon. 11 Les navires de Hiram, qui apportèrent de l’or d’Ophir, amenèrent aussi d’Ophir une grande quantité de bois de sandal et des pierres précieuses. 12 Le roi fit avec le bois de sandal des balustrades pour la maison de l’Éternel et pour la maison du roi, et des harpes et des luths pour les chantres. Il ne vint plus de ce bois de sandal, et on n’en a plus vu jusqu’à ce jour. 13 Le roi Salomon donna à la reine de Séba tout ce qu’elle désira, ce qu’elle demanda, et lui fit en outre des présents dignes d’un roi tel que Salomon. Puis elle s’en retourna et alla dans son pays, elle et ses serviteurs. 14 Le poids de l’or qui arrivait à Salomon chaque année était de six cent soixante-six talents d’or, 15 outre ce qu’il retirait des négociants et du trafic des marchands, de tous les rois d’Arabie, et des gouverneurs du pays.

 

La signification ici est que le Roi de Tyr est souvent un nom appliqué à Satan. Le poids total d'or qui est entré par le commerce était six cent soixante-six talents d'or, qui est le nombre de la Bête. Il représente l'iniquité du système de l'Armée et la corruption du système établi sous la phase finale, qui représente l'Église. Il pointait vers la corruption du système d'Église par la richesse et le commerce et indiquait la perversion de la doctrine dans la dernière phase de l'Église dans le désert. Ceux qui ont cherché la richesse ont été corrompus dans le système de la Bête.

 

 16 Le roi Salomon fit deux cents grands boucliers d’or battu, pour chacun desquels il employa six cents sicles d’or, 17 et trois cents autres boucliers d’or battu, pour chacun desquels il employa trois mines d’or; et le roi les mit dans la maison de la forêt du Liban. 18 Le roi fit un grand trône d’ivoire, et le couvrit d’or pur. 19 Ce trône avait six degrés, et la partie supérieure en était arrondie par derrière ; il y avait des bras de chaque côté du siège ; deux lions étaient près des bras, 20 et douze lions sur les six degrés de part et d’autre. Il ne s’est rien fait de pareil pour aucun royaume. 21 Toutes les coupes du roi Salomon étaient d’or, et toute la vaisselle de la maison de la forêt du Liban était d’or pur. Rien n’était d’argent : on n’en faisait aucun cas du temps de Salomon. 22 Car le roi avait en mer des navires de Tarsis avec ceux de Hiram ; et tous les trois ans arrivaient les navires de Tarsis, apportant de l’or et de l’argent, de l’ivoire, des singes et des paons. 23 Le roi Salomon fut plus grand que tous les rois de la terre par les richesses et par la sagesse. 24 Tout le monde cherchait à voir Salomon, pour entendre la sagesse que Dieu avait mise dans son cœur. 25 Et chacun apportait son présent, des objets d’argent et des objets d’or, des vêtements, des armes, des aromates, des chevaux et des mulets ; et il en était ainsi chaque année. 26 Salomon rassembla des chars et de la cavalerie ; il avait quatorze cents chars et douze mille cavaliers, qu’il plaça dans les villes où il tenait ses chars et à Jérusalem près du roi. 27 Le roi rendit l’argent aussi commun à Jérusalem que les pierres, et les cèdres aussi nombreux que les sycomores qui croissent dans la plaine. 28 C’était de l’Égypte que Salomon tirait ses chevaux ; une caravane de marchands du roi les allait chercher par troupes à un prix fixe : 29 un char montait et sortait d’Égypte pour six cents sicles d’argent, et un cheval pour cent cinquante sicles. Ils en amenaient de même avec eux pour tous les rois des Héthiens et pour les rois de Syrie. (LSG)

 

Les noms mentionnés ici montrent que les forces navales de Tarsis, qui étaient centrées en Espagne, étaient les forces navales des Anciens Rois de Mer. Salomon s’est allié avec Hiram et ils étaient centrés sur la côte de Tyr et de Sidon. Ce fait explique aussi les groupes d'ADN-Y K2 des Phéniciens au Liban et aussi en Malte et parmi les Juifs et Druzes modernes (voir les études L'Origine Génétique des Nations (No. 265) et La Guerre de Hamon-Gog (No. 294)). Nous savons maintenant qu'en ce temps, ils faisaient commerce avec l'Amérique du Sud et apportaient du tabac et de la cocaïne en Égypte. Les examens médico-légaux sur les momies de Berlin et de la Grande-Bretagne confirment ce fait.

 

Les Chroniques enregistrent aussi les détails de la Reine de Séba, et les bénédictions et la sagesse de Salomon.

 

2Chroniques 9:1-31 La reine de Séba apprit la renommée de Salomon, et elle vint à Jérusalem pour l’éprouver par des énigmes. Elle avait une suite fort nombreuse, et des chameaux portant des aromates, de l’or en grande quantité et des pierres précieuses. Elle se rendit auprès de Salomon, et elle lui dit tout ce qu’elle avait dans le coeur. 2 Salomon répondit à toutes ses questions, et il n’y eut rien que Salomon ne sût lui expliquer. 3 La reine de Séba vit la sagesse de Salomon, et la maison qu’il avait bâtie, 4 et les mets de sa table, et la demeure de ses serviteurs, et les fonctions et les vêtements de ceux qui le servaient, et ses échansons et leurs vêtements, et les degrés par lesquels on montait à la maison de l’Éternel. Hors d’elle-même, 5 elle dit au roi : C’était donc vrai ce que j’ai appris dans mon pays au sujet de ta position et de ta sagesse ! 6 Je ne croyais pas ce qu’on en disait, avant d’être venue et d’avoir vu de mes yeux. Et voici, on ne m’a pas raconté la moitié de la grandeur de ta sagesse. Tu surpasses ce que la renommée m’a fait connaître. 7 Heureux tes gens, heureux tes serviteurs, qui sont continuellement devant toi et qui entendent ta sagesse ! 8 Béni soit l’Éternel, ton Dieu, qui t’a accordé la faveur de te placer sur son trône comme roi pour l’Éternel, ton Dieu ! C’est parce que ton Dieu aime Israël et veut le faire subsister à toujours, qu’il t’a établi roi sur lui pour que tu fasses droit et justice. 9 Elle donna au roi cent vingt talents d’or, une très grande quantité d’aromates et des pierres précieuses. Il n’y eut plus d’aromates tels que ceux donnés au roi Salomon par la reine de Séba. 10 Les serviteurs de Huram et les serviteurs de Salomon, qui apportèrent de l’or d’Ophir, amenèrent aussi du bois de sandal et des pierres précieuses. 11 Le roi fit avec le bois de sandal des escaliers pour la maison de l’Éternel et pour la maison du roi, et des harpes et des luths pour les chantres. On n’en avait pas vu de semblable auparavant dans le pays de Juda. 12 Le roi Salomon donna à la reine de Séba tout ce qu’elle désira, ce qu’elle demanda, plus qu’elle n’avait apporté au roi. Puis elle s’en retourna et alla dans son pays, elle et ses serviteurs. 13 Le poids de l’or qui arrivait chaque année à Salomon était de six cent soixante-dix talents d’or, 14 outre ce qu’il retirait des négociants et des marchands qui en apportaient, de tous les rois d’Arabie et des gouverneurs du pays, qui apportaient de l’or et de l’argent à Salomon. 15 Le roi Salomon fit deux cents grands boucliers d’or battu, pour chacun desquels il employa six cents sicles d’or battu, 16 et trois cents autres boucliers d’or battu, pour chacun desquels il employa trois cents sicles d’or ; et le roi les mit dans la maison de la forêt du Liban. 17 Le roi fit un grand trône d’ivoire, et le couvrit d’or pur. 18 Ce trône avait six degrés, et un marchepied d’or attenant au trône ; il y avait des bras de chaque côté du siège ; deux lions étaient près des bras, 19 et douze lions sur les six degrés de part et d’autre. Il ne s’est rien fait de pareil pour aucun royaume. 20 Toutes les coupes du roi Salomon étaient d’or, et toute la vaisselle de la maison de la forêt du Liban était d’or pur. Rien n’était d’argent : on n’en faisait aucun cas du temps de Salomon. 21 Car le roi avait des navires de Tarsis naviguant avec les serviteurs de Huram ; et tous les trois ans arrivaient les navires de Tarsis, apportant de l’or et de l’argent, de l’ivoire, des singes et des paons. 22 Le roi Salomon fut plus grand que tous les rois de la terre par les richesses et par la sagesse. 23 Tous les rois de la terre cherchaient à voir Salomon, pour entendre la sagesse que Dieu avait mise dans son cœur. 24 Et chacun d’eux apportait son présent, des objets d’argent et des objets d’or, des vêtements, des armes, des aromates, des chevaux et des mulets ; et il en était ainsi chaque année. 25 Salomon avait quatre mille crèches pour les chevaux destinés à ses chars, et douze mille cavaliers qu’il plaça dans les villes où il tenait ses chars et à Jérusalem près du roi. 26 Il dominait sur tous les rois, depuis le fleuve jusqu’au pays des Philistins et jusqu’à la frontière d’Égypte. 27 Le roi rendit l’argent aussi commun à Jérusalem que les pierres, et les cèdres aussi nombreux que les sycomores qui croissent dans la plaine. 28 C’était de l’Égypte et de tous les pays que l’on tirait des chevaux pour Salomon. 29 Le reste des actions de Salomon, les premières et les dernières, cela n’est-il pas écrit dans le livre de Nathan, le prophète, dans la prophétie d’Achija de Silo, et dans les révélations de Jéedo, le prophète sur Jéroboam, fils de Nebath ? 30 Salomon régna quarante ans à Jérusalem sur tout Israël. 31 Puis Salomon se coucha avec ses pères, et on l’enterra dans la ville de David, son père. Et Roboam, son fils, régna à sa place. (LSG)

 

Dans sa vieillesse, Salomon est devenu idolâtre. Cela devait être ainsi à la fin de l'âge dans l'Église. Plusieurs ont été corrompus par la fausse doctrine. Le symbolisme devait refléter l'Église dans sa phase décadente.

 

1Rois 11:1-43 Le roi Salomon aima beaucoup de femmes étrangères, outre la fille de Pharaon : des Moabites, des Ammonites, des Edomites, des Sidoniennes, des Héthiennes, 2 appartenant aux nations dont l’Éternel avait dit aux enfants d’Israël : Vous n’irez point chez elles, et elles ne viendront point chez vous ; elles tourneraient certainement vos coeurs du côté de leurs dieux. Ce fut à ces nations que s’attacha Salomon, entraîné par l’amour. 3 Il eut sept cents princesses pour femmes et trois cents concubines ; et ses femmes détournèrent son coeur. 4 A l’époque de la vieillesse de Salomon, ses femmes inclinèrent son cœur vers d’autres dieux ; et son cœur ne fut point tout entier à l’Éternel, son Dieu, comme l’avait été le coeur de David, son père. 5 Salomon alla après Astarté, divinité des Sidoniens, et après Milcom, l’abomination des Ammonites. 6 Et Salomon fit ce qui est mal aux yeux de l’Éternel, et il ne suivit point pleinement l’Éternel, comme David, son père. 7 Alors Salomon bâtit sur la montagne qui est en face de Jérusalem un haut lieu pour Kemosch, l’abomination de Moab, et pour Moloc, l’abomination des fils d’Ammon. 8 Et il fit ainsi pour toutes ses femmes étrangères, qui offraient des parfums et des sacrifices à leurs dieux. 9 L’Éternel fut irrité contre Salomon, parce qu’il avait détourné son cœur de l’Éternel, le Dieu d’Israël, qui lui était apparu deux fois. 10 Il lui avait à cet égard défendu d’aller après d’autres dieux ; mais Salomon n’observa point les ordres de l’Éternel. 11 Et l’Éternel dit à Salomon : Puisque tu as agi de la sorte, et que tu n’as point observé mon alliance et mes lois que je t’avais prescrites, je déchirerai le royaume de dessus toi et je le donnerai à ton serviteur. 12 Seulement, je ne le ferai point pendant ta vie, à cause de David, ton père. C’est de la main de ton fils que je l’arracherai. 13 Je n’arracherai cependant pas tout le royaume ; je laisserai une tribu à ton fils, à cause de David, mon serviteur, et à cause de Jérusalem, que j’ai choisie.

 

À cause de cette idolâtrie, Dieu a décidé de traiter avec Salomon par l’intermédiaire des pays d'adjonction. Ainsi la paix lui a été retirée.

 

14 L’Éternel suscita un ennemi à Salomon : Hadad, l’Edomite, de la race royale d’Edom. 15 Dans le temps où David battit Edom, Joab, chef de l’armée, étant monté pour enterrer les morts, tua tous les mâles qui étaient en Edom ; 16 il y resta six mois avec tout Israël, jusqu’à ce qu’il en eût exterminé tous les mâles. 17 Ce fut alors qu’Hadad prit la fuite avec des Edomites, serviteurs de son père, pour se rendre en Égypte. Hadad était encore un jeune garçon. 18 Partis de Madian, ils allèrent à Paran, prirent avec eux des hommes de Paran, et arrivèrent en Égypte auprès de Pharaon, roi d’Égypte, Pharaon donna une maison à Hadad, pourvut à sa subsistance, et lui accorda des terres. 19 Hadad trouva grâce aux yeux de Pharaon, à tel point que Pharaon lui donna pour femme la soeur de sa femme, la soeur de la reine Thachpenès. 20 La soeur de Thachpenès lui enfanta son fils Guenubath. Thachpenès le sevra dans la maison de Pharaon ; et Guenubath fut dans la maison de Pharaon, au milieu des enfants de Pharaon. 21 Lorsque Hadad apprit en Égypte que David était couché avec ses pères, et que Joab, chef de l’armée, était mort, il dit à Pharaon : Laisse-moi aller dans mon pays. 22 Et Pharaon lui dit : Que te manque-t-il auprès de moi, pour que tu désires aller dans ton pays ? Il répondit : Rien, mais laisse-moi partir. 23 Dieu suscita un autre ennemi à Salomon : Rezon, fils d’Eliada, qui s’était enfui de chez son maître Hadadézer, roi de Tsoba. 24 Il avait rassemblé des gens auprès de lui, et il était chef de bande, lorsque David massacra les troupes de son maître. Ils allèrent à Damas, et s’y établirent, et ils régnèrent à Damas. 25 Il fut un ennemi d’Israël pendant toute la vie de Salomon, en même temps qu’Hadad lui faisait du mal, et  il avait Israël en aversion. Il régna sur la Syrie. 26 Jéroboam aussi, serviteur de Salomon, leva la main contre le roi. Il était fils de Nebath, Ephratien de Tseréda, et il avait pour mère une veuve nommée Tserua. 27 Voici à quelle occasion il leva la main contre le roi. Salomon bâtissait Millo, et fermait la brèche de la cité de David, son père. 28 Jéroboam était fort et vaillant ; et Salomon, ayant vu ce jeune homme à l’oeuvre, lui donna la surveillance de tous les gens de corvée de la maison de Joseph. 29 Dans ce temps-là, Jéroboam, étant sorti de Jérusalem, fut rencontré en chemin par le prophète Achija de Silo, revêtu d’un manteau neuf. Ils étaient tous deux seuls dans les champs. 30 Achija saisit le manteau neuf qu’il avait sur lui, le déchira en douze morceaux, 31 et dit à Jéroboam : Prends pour toi dix morceaux ! Car ainsi parle l’Éternel, le Dieu d’Israël : Voici, je vais arracher le royaume de la main de Salomon, et je te donnerai dix tribus. 32 Mais il aura une tribu, à cause de mon serviteur David, et à cause de Jérusalem, la ville que j’ai choisie sur toutes les tribus d’Israël. 33 Et cela, parce qu’ils m’ont abandonné, et se sont prosternés devant Astarté, divinité des Sidoniens, devant Kemosch, dieu de Moab, et devant Milcom, dieu des fils d’Ammon, et parce qu’ils n’ont point marché dans mes voies pour faire ce qui est droit à mes yeux et pour observer mes lois et mes ordonnances, comme l’a fait David, père de Salomon. 34 Je n’ôterai pas de sa main tout le royaume, car je le maintiendrai prince tout le temps de sa vie, à cause de David, mon serviteur, que j’ai choisi, et qui a observé mes commandements et mes lois. 35 Mais j’ôterai le royaume de la main de son fils, et je t’en donnerai dix tribus ; 36 je laisserai une tribu à son fils, afin que David, mon serviteur, ait toujours une lampe devant moi à Jérusalem, la ville que j’ai choisie pour y mettre mon nom. 37 Je te prendrai, et tu régneras sur tout ce que ton âme désirera, tu seras roi d’Israël. 38 Si tu obéis à tout ce que je t’ordonnerai, si tu marches dans mes voies et si tu fais ce qui est droit à mes yeux, en observant mes lois et mes commandements, comme l’a fait David, mon serviteur, je serai avec toi, je te bâtirai une maison stable, comme j’en ai bâti une à David, et je te donnerai Israël. 39 J’humilierai par là la postérité de David, mais ce ne sera pas pour toujours. 40 Salomon chercha à faire mourir Jéroboam. Et Jéroboam se leva et s’enfuit en Égypte auprès de Schischak, roi d’Égypte ; il demeura en Égypte jusqu’à la mort de Salomon. 41 Le reste des actions de Salomon, tout ce qu’il a fait, et sa sagesse, cela n’est-il pas écrit dans le livre des actes de Salomon ? 42 Salomon régna quarante ans à Jérusalem sur tout Israël. 43 Puis Salomon se coucha avec ses pères, et il fut enterré dans la ville de David, son père. Roboam, son fils, régna à sa place. (LSG)

 

2Chroniques 10:2 Lorsque Jéroboam, fils de Nebath, eut des nouvelles, il était en Égypte, où il s’était enfui loin du roi Salomon, et il revint d’Égypte.

 

Ici, nous voyons comment Jéroboam est parti pour l'Égypte et a rejoint Sishak, ou Shishonq I, le roi de descendance libyenne de la 22ème Dynastie qui était en guerre avec la 21ème Dynastie Tanite et l’avait détruite, laquelle était alliée avec Salomon par son mariage. Cela devait s’avérer être un grand trouble pour Juda sous Réhoboam quand les Égyptiens ont supporté Jéroboam à son retour et ont imposé une taxe à Juda.

 

2Chroniques 12:9 Schischak, roi d’Égypte, monta contre Jérusalem. Il prit les trésors de la maison de l’Éternel et les trésors de la maison du roi, il prit tout. Il prit les boucliers d’or que Salomon avait faits.

 

Les Égyptiens ont enlevé les trésors de la Maison de Dieu mis là par Salomon et ce n'était plus la gloire comme c’était jadis.

 

Considérant ses écrits, Salomon semble s'être repenti dans sa vieillesse et s'est restauré, mais il devait être puni. L'histoire devait rester comme telle afin que l'Église comprenne ce qui devait lui arriver dans les années futures. Les dernières phases des Églises de Dieu seraient spirituellement mortes et corrompues par le Binitarisme, ou le Dithéisme et finalement, par le Trinitarisme. Certains ont adopté le faux calendrier du Judaïsme rabbinique post-Temple. Ils étaient pauvres, pitoyables, aveugles et nus, mais cependant, ils pensaient qu'ils étaient riches.

 

À la mort de Salomon, Dieu a alors continué en permettant au royaume d'être déchiré et les tribus du nord à être enlevées de la royauté en Juda.

 

2Chroniques 10:1-19 Roboam se rendit à Sichem, car tout Israël était venu à Sichem pour le faire roi. 2 Lorsque Jéroboam, fils de Nebath, eut des nouvelles, il était en Égypte, où il s’était enfui loin du roi Salomon, et il revint d’Égypte. 3 On l’envoya appeler. Alors Jéroboam et tout Israël vinrent vers Roboam et lui parlèrent ainsi : 4 Ton père a rendu notre joug dur ; maintenant allège cette rude servitude et le joug pesant que nous a imposé ton père. Et nous te servirons. 5 Il leur dit : Revenez vers moi dans trois jours. Et le peuple s’en alla. 6 Le roi Roboam consulta les vieillards qui avaient été auprès de Salomon, son père, pendant sa vie, et il dit : Que conseillez-vous de répondre à ce peuple ? 7 Et voici ce qu’ils lui dirent : Si tu es bon envers ce peuple, si tu les reçois favorablement, et si tu leur parles avec bienveillance, ils seront pour toujours tes serviteurs. 8 Mais Roboam laissa le conseil que lui donnaient les vieillards, et il consulta les jeunes gens qui avaient grandi avec lui et qui l’entouraient. 9 Il leur dit : Que conseillez-vous de répondre à ce peuple qui me tient ce langage : Allège le joug que nous a imposé ton père ? 10 Et voici ce que lui dirent les jeunes gens qui avaient grandi avec lui : Tu parleras ainsi à ce peuple qui t’a tenu ce langage : Ton père a rendu notre joug pesant, et toi, allège-le-nous ! tu leur parleras ainsi : Mon petit doigt est plus gros que les reins de mon père. 11 Maintenant, mon père vous a chargés d’un joug pesant, et moi je vous le rendrai plus pesant; mon père vous a châtiés avec des fouets, et moi je vous châtierai avec des scorpions. 12 Jéroboam et tout le peuple vinrent à Roboam le troisième jour, suivant ce qu’avait dit le roi : Revenez vers moi dans trois jours. 13 Le roi leur répondit durement. Le roi Roboam laissa le conseil des vieillards, 14 et leur parla ainsi d’après le conseil des jeunes gens : Mon père a rendu votre joug pesant, et moi je le rendrai plus pesant ; mon père vous a châtiés avec des fouets, et moi je vous châtierai avec des scorpions. 15 Ainsi le roi n’écouta point le peuple ; car cela fut dirigé par Dieu, en vue de l’accomplissement de la parole que l’Éternel avait dite par Achija de Silo à Jéroboam, fils de Nebath. 16 Lorsque tout Israël vit que le roi ne l’écoutait pas, le peuple répondit au roi : Quelle part avons-nous avec David ? Nous n’avons point d’héritage avec le fils d’Isaï ! A tes tentes, Israël ! Maintenant, pourvois à ta maison, David ! Et tout Israël s’en alla dans ses tentes. 17 Les enfants d’Israël qui habitaient les villes de Juda furent les seuls sur qui régna Roboam. 18 Alors le roi Roboam envoya Hadoram, qui était préposé aux impôts. Mais Hadoram fut lapidé par les enfants d’Israël, et il mourut. Et le roi Roboam se hâta de monter sur un char, pour s’enfuir à Jérusalem. 19 C’est ainsi qu’Israël s’est détaché de la maison de David jusqu’à ce jour.

 

 2Chroniques 13:6 Mais Jéroboam, fils de Nebath, serviteur de Salomon, fils de David, s’est levé et s’est révolté contre son maître.

 

2Chroniques 13:7 Des gens de rien, des hommes pervers, se sont rassemblés auprès de lui et l’ont emporté sur Roboam, fils de Salomon. Roboam était jeune et craintif, et il manqua de force devant eux.

 

Cet acte devait correspondre à une démarcation claire dans la période du Règne des Rois et le Plan de Dieu tel que décrit sous la Clef de David et ceux donnés dans les lignées suivantes. Israël serait par la suite enlevé par les Assyriens, en 722 AEC environ, de sorte qu’il puisse être placé ailleurs dans son héritage, comme Dieu avait promis les bénédictions à Abraham.

 

En 120 ans, pendant les règnes des trois rois, Dieu avait montré ce qui arriverait au monde et à l'Église de Dieu qui serait établie sous le Messie.

 

Juda et une partie de Benjamin sont restés avec la royauté et le Nord s’est retiré. Cependant, ils ont seulement duré trois années avant qu'ils n’eussent perdus la grâce.

 

2Chroniques 11:17 Donc Ils donnèrent ainsi de la force au royaume de Juda, et affermirent Roboam, fils de Salomon, pendant trois ans ; car ils marchèrent pendant trois ans dans la voie de David et de Salomon.

 

Juda devait rester où il était afin que le Messie vienne à sa place et à son destin, afin de sauver le monde du péché et de la destruction. Il y avait des restaurations occasionnelles mais souvent c'était le péché et la destruction (voir l’étude Les Sept Grandes Pâques de la Bible (No. 107)). Ces restaurations étaient de hauts points après la désobéissance et la captivité.

 

Annexe 1 : Les Dynasties

Annexe 2 : Le Schéma de la Clef de David

Annexe 3 : 282D : Les Hommes Puissants d'Israël

Annexe 4 : 282E : Le Sacerdoce du Temple

 


q

 

Annexe 1 : Les Dynasties de l'Égypte dans la Bible

 

La Bible rapporte qu'un changement de dirigeant de l'Égypte est arrivé et qu’un Pharaon s’est élevé qui ne connaissait pas Joseph. Ce Pharaon a commencé à opprimer les Israélites. La raison que l'oppression est arrivée est que la période dans laquelle les Israélites ont prospéré était durant le règne des Hyksos, ou les rois Bergers qui étaient des gens asiatiques et pastoraux qui ont envahi l'Égypte et l'ont gouvernée pendant quelques centaines d’années. Le récit de Manetho et de scribes postérieurs emploie une technique de comparaison d’étrangers mauvais et des bons héros natifs et donc les Hyksos sont montrés comme des démons beaucoup plus qu'ils auraient dû l’être. La place d'Israël en Égypte dans les premiers jours est sans doute due à la place des Hyksos et de l'origine asiatique et sémitique d'Israël. Leur persécution a suivi la chute des Hyksos, ou ils peuvent même avoir fait partie du règne des Hyksos. Les Hyksos ont gouverné pendant 104 ans et l’Égypte a été divisée en deux. La Haute-Égypte a été gouvernée par la 17ème Dynastie tandis qu'en même temps la 16ème Dynastie des Hyksos a gouverné la Basse-Égypte. Cette prétendue division pourrait même être survenue lorsque Joseph a été promu vice-roi de l'Égypte et les Israélites se sont déplacés à Goshen et ont couvert la 15ème dynastie. Le récit de la Bible est évidemment supporté par l'histoire égyptienne, cependant les historiens essayent délibérément de mal situer la Bible afin de la rendre comme un mythe.

 

La 18ème Dynastie a été issue de la 17ème et le fondateur était le résultat d'un mariage d'enfant de mêmes parents de Seqenenre II et sa sœur. Il a, à son tour, épousé sa nièce. Ahmose a subjugué les Hyksos et a assumé le contrôle total. La 18ème Dynastie n'est donc pas une nouvelle Dynastie, mais le récit d'un Pharaon qui n'a pas connu Joseph, asservissant les Hyksos et enlevant l'administration sémitique dans la Basse-Égypte.  

 

Les Pharaons

 

1785-1650 av. J.-C

13ème − 15ème Dynastie

Deuxième Période Intermédiaire

 

1650-1554 av. J.-C

16ème Dynastie

Domination Hyksos de la Basse-Égypte

 

1650-1554 av. J.-C

17ème Dynastie

Kamose Seqenenre II (Haute-Égypte)

 

1554-1305 av. J.-C

18ème Dynastie

Ahmose (Amosis I)

Amenhotep I (Amenophis I)

Tuthmosis I

Tuthmosis II

Hatshepsut

Tuthmosis III

Amenhotep II

Tuthmosis IV

Amenhotep III

Amenhotep IV

Semenkare

Tutankhamen

Reine Ankhesenamun

Ay

Horemhab

 

1305-1196 av. J.-C

19ème Dynastie

Ramsès I

Seti I

Rameses II  

Le Seigneur Ameni

Merenptah

Seti II

Siptah

 

 

Vue d'ensemble de la 18ème Dynastie

 

Nom                            Manetho                 Année Supérieure             Dates 

Ahmose                      Amosis                                                             1550 - 1525  

La date de début pour cette Dynastie est retenue par certains comme étant 1554. Les dates par Baine et Malek dans Atlas of Ancient Egypt (l'Atlas de l'Égypte Antique),

(Time Life, 1994) disent 1550-1307 (voir ci-dessous). Les dates de Wikipédia sont comme suit.

 

Amenhotep I              Amenophis                                                       1525 - 1494

Thutmosis I                 Tethmosis                                                          1494 - 1482

Thutmosis II               Khebron                                                            1482 - 1479

Thutmosis III              Misphragmuthosis 1479 - 1425

Hatshepsut                  Amensis                                                            1473 - 1458

Amenhotep II                                                                                      1425 - 1401

Thutmosis IV              Tuthmosis                                                         1401 - 1391

Amenhotep III                                                                                     1391 - 1353

Amenhotep IV

Akhenaten                                                                                           1353 - 1335

Semenekhkare                                                                                      1335 - 1334

Tutankhamun                                                                                       1334 - 1325

Ay                                                                                                        1325 - 1321

Horemheb                   Armaios                 13                                       1321 - 1307

(note Wikipédia mentionne 1540-1307. Les dates de Wikipédia sont ainsi tout à fait extérieures de la séquence des dates acceptées par les autres). 

Les détails des Pharaons impliqués

1785-1650 AV. J-C           13ème-15ème Dynastie               Deuxième Période Intermédiaire

1650-1554 AV. J-C           16ème Dynastie                             La domination des Hyksos de la Basse-Égypte

1650-1554 AV. J-C           17ème Dynastie                             Kamose Seqenenre II (Haute-Égypte)

Le quatorzième roi de la Dynastie de Theban, gouvernant l’Égypte durant la même période des 15e et 16e Dynasties des Hyksos, était le fils de Tao I et de la Reine Tetisheri. Quand Tao a reçu la nouvelle d’Apophis, le dirigeant des Hyksos, la capitale de Avaris, que les hippopotames dans la mare sacrée à Thèbes l’empêchaient de dormir avec leur ronflement, Tao l'a considéré comme une insulte. Les hippopotames étaient à 400 miles des chambres à coucher d’Apophis ! Tao a déclaré la guerre mais a rapidement été tué. Sa momie montre la preuve de coups par des haches de combat, les javelots et les lances. Ses côtes, ses vertèbres et son crâne ont été fracturés. Son héritier, Kamose, a assumé le trône et la guerre, et a été victorieux (cf. http://www.touregypt.net). Kamose était le dernier de la 17ème dynastie mais son fils (frère ?) Ahmose a commencé la 18ème Dynastie, qui était en fait simplement une consolidation de l'Égypte quand les Hyksos ont été déposés. Ainsi, l'esclavage d'Israël a été une coïncidence avec la chute des Hyksos. L'explication la plus logique, quand la propagande ultérieure est rejetée, est que l'administration de l’Égypte avait été établie par Joseph et ceci est la période référée comme le règne des Hyksos. Il a été historiquement enregistré qu’ils ont prélevés des taxes sur toute l’Égypte. Une telle proposition a été rejetée parce qu'il est supposé qu'ils étaient un règne séparé au lieu d'une administration. Le dénigrement ultérieur des Hyksos est maintenant vu comme de la propagande mal informée.

 

1554-1305 AV. J-C           18ème Dynastie                    Ahmose (Amosis I)

1554-1525                         Le Roi Amosis affirme que ses parents étaient les enfants de la même mère et du même père, un exemple classique de mariage entre frère et sœur. La mère

de Amosis était 'Ahhotpe, et elle était la femme de Sekenenre' Ta'o II. Selon toute probabilité, sa mère Terisheri était la conjointe de Ta'o I, dont le tombeau, comme celui de Ta'o II, avait été inspecté durant le règne de Ramesses IX et trouvé intact. Pas beaucoup n’est connu de Ta'o I mais on pense que son Prenomen était Senakhtenre'.

 

1528/7 AEC : Moïse est né, avant la mort d’Ahmosis et a été nommé d’après lui par sa soeur. Basé sur la chronologie précédente pour la 18ème Dynastie, il serait né durant le règne d’Amenhotep I.

 

1525-1504 AEC                          Amenhotep I (Amenophis I)

 

1525 AEC : La mort d'Ahmose/Ahmosis I, (quelques-uns disent 1527). L'année était l'année de Sabbat du cycle final du 49ème Jubilé. C’était la fin des meurtres des enfants israélites dans leur persécution. Le Nouveau Royaume, ou l’Empire a éprouvé plus d'un siècle et demi de prospérité continuelle. Les ordres pour l'extermination des Israélites ont probablement été motivés parce qu’ils étaient vus comme faisant partie des Hyksos détestés. Les ordres ont été donnés par ce roi pour établir la dynastie.

 

Le fils de Ahmose et la Reine Ahmose Nefretiri, Amenhotep I étais le deuxième roi de la 18ème Dynastie. Il aurait peut-être monté sur le trône à un âge relativement jeune, parce qu’un frère aîné avait été désigné comme héritier seulement environ cinq années plus tôt.

 

Il semble que le fils aîné d’Ahmosis est mort. Nous pourrions dire que ceci était une punition pour la mort des enfants israélites.

 

Amenhotep a évidemment continué dans plusieurs des pratiques de son père, et sa mère a joué certainement une partie importante dans son règne, jouant le rôle de la Femme du Dieu de Amun. Amenhotep I pu être marié à sa soeur, (Ahmose-) Merytamun, qui était une Femme du Dieu de Amun, bien qu'il y ait apparemment très peu de documentation pour justifier cette relation. Mieux connue est cette fille du roi, Satamun, qui est connue pour son cercueil trouvé dans une des cachettes de momies royales, et pour deux statues dans Karnak central et méridional (voir l'article par Jimmy Dunn http://www.touregypt.net/featurestories/amenhotep1.htm)

 

1524 AEC               49ème Jubilé

 

1504-1492                                                 Tuthmosis I
1492-1479                                                 Tuthmosis II

 

1488 AEC : Moïse atteint l’âge de 40 ans et est exilé à Madian par Tuthmosis II, dans sa quatrième année de règne, après avoir tué le gardien

 

1479-1458 AEC                                        Hatshepsut (Ma'atkare’) Reine Régnante
1473 AEC                                                 Hatshepsut s'est couronnée Pharaon.

 

Wikipédia donne un certain commentaire déroutant en ce qui concerne Hatshepsut.  

Hatshepsut était la fille aînée de Thutmose I et La Reine Ahmose, le premier roi et la première reine du clan de Thutmosid de la 18ème Dynastie. Thutmose I et Ahmose sont connus pour avoir eu seulement un autre enfant, une fille Akhbetneferu (Neferubity), qui est morte dans l’enfance. Thutmose I a épousé aussi Mutnofret, probablement une fille de Ahmose I, et a produit plusieurs demi-frères à Hatshepsut : Wadjmose, Amenose, Thutmose II, et probablement Ramose, par cette union. Wadjmose et Amenose ont été préparés à succéder leur père, mais ne sont pas restés en vie au delà de l'adolescence. Dans son enfance, Hatshepsut est crue avoir été favorisée par le Temple de Karnak par-dessus ses deux frères—une vue promue par sa propre propagande. Elle avait apparemment une relation d’amour avec ses deux parents, et a produit une histoire de propagande dans laquelle son père Thutmose I l'aurait apparemment nommée en tant que son héritier direct (voir ci-dessous).

À la mort de son père en 1492 AV. J-C, elle a épousé Thutmose II et a assumé le titre de La Grande Épouse Royale. Thutmose II a gouverné pendant treize ans, période pendant laquelle, il a été traditionnellement cru que Hatshepsut a exercé une forte influence sur lui.

Thutmose II a eu une fille avec Hatshepsut, Neferure. Hatshepsut a préparé Neferure comme prince héritier, commandant des portraits officiels d’elle avec une fausse barbe et des cheveux de jeunes. Quelques érudits spéculent que ceci est la preuve que Hatshepsut préparait Neferure pour le trône ; d’autres, qu'elle planifiait simplement une autre Hatshepsut. Quoi que ses intentions fussent, ils ont abouti à rien vu que Neferure n'a pas vécu jusqu’à l’âge adulte.

 

L'article de Wikipédia situe alors le règne de Hatshepsut comme étant de 1503 AEC à 1482 AEC. Cependant, cela semble être basé sur des premières dates inexactes ou confond son mariage à Thutmose II avec Thutmose I. Il dit qu'elle est morte au début de février 1482 BC ou 1483 BC”.Il affirme aussi alors qu'elle s’est elle-même couronnée pharaon environ 1473 avant J.C., prenant le nom de trône Maatkare. 

Maatkare Hatshepsut ou Hatchepsut (dernière partie du 16e siècle avant J.C. – c. 1482 avant J.C.) était le cinquième pharaon de la Dix-huitième dynastie de l’Égypte ancienne. Hatshepsut est généralement considérée par les égyptologues modernes comme un des pharaons qui a le plus réussi, gouvernant plus longtemps que tout autre dirigeant féminin d'une dynastie indigène. Elle était une des plus prolifiques constructeurs de l'Égypte ancienne, commandant des centaines de projets de construction à travers tant la Haute-Égypte que la Basse Égypte et sous son règne, les réseaux de commerce de l’Égypte ont commencé à être reconstruits, après leur interruption pendant l'occupation de l’Égypte par les Hyksos  pendant la Deuxième Période Intermédiaire. On croit qu’elle a gouverné de 1503 avant J.C. à 1482 avant J.C. Josephus écrit qu'elle a régné 21 années et 9 mois, tandis que Africanus déclare que son règne a duré 22 années ; alors que les deux citaient Manetho. Hatshepsut est diversement considérée comme la première reine régnante connue de l'histoire, comme la première femme connue pour prendre le titre de Roi de la Haute-Égypte et de la Basse-Égypte, et la première grande femme de l'histoire enregistrée.

 

Lesser jette plus de lumière sur la question comme suit. Elle a épousé Thutmose II une année avant la mort de Thutmose I.

La durée du règne de Thutmosis II est donnée par Beckerath (1997) avec [comme] 12 - 14 années et par Grimm et Schoske (1999) avec [comme] seulement 3 années - alors il a été enterré. Jusqu'à maintenant, aucun tombeau dans la Vallée des Rois ne pouvait lui être assigné avec certitude mais une certaine évidence pointe le tombeau KV42. Le fait que KV42 est [un] simple tombeau dans lequel un sarcophage sans inscriptions a été trouvé indique que le roi est mort de façon plutôt inattendue et que ni un tombeau convenable ni un sarcophage d'une qualité supérieure appropriée étaient disponibles.

 

Basé sur les calculs susmentionnés de son âge au moment de son mariage et de la durée du règne de Thutmosis II Hatshepsut pourrait avoir eu entre 15 (d’après Grimm et Schoske) et 30 années (d’après Beckerath) d’âge au moment de la mort de son mari.

Puisqu’il y a une certaine évidence que Thutmosis I a régné pour au moins 1 année après son mariage avec Thutmosis II, Hatshepsut aurait bien pu être âgée de 15 années - ou seulement un petit peu plus - au moins si son mari Thutmosis II avait régné seulement pour à peu près 3 années. Donc, c'est tout à fait possible que sa mère Ah-mose ait exercé la régence longtemps, avant que Hatshepsut après la mort d'Ah-mose – en accord avec la tradition familiale d’Ahmosids et l'histoire égyptienne (l'exercice de la régence pour un roi mineur est témoigné depuis le Vieux Royaume) – ait exercé la régence pour le mineur Thutmosis III. (Dr Karl Lesser http://www.maat-ka-ra.de/english/maat_ka_ra/regentin.htm)

 

Ces mariages de frères et soeurs ont causé des unions consanguines sévères dans l'aristocratie égyptienne. La pratique était commune durant ces jours-là. Les noms donnés aux hommes et aux femmes étaient des variations du nom Mose ou Mosis, et l'origine étymologique du nom Moïse (ou Moshe) est évidente.

 

Le site de www.touregypt.net résume la question comme suit.

Hatshepsut, la cinquième dirigeante de la 18ème Dynastie, était la fille de Thutmose I et de la Reine Ahmose. Comme c’était commun dans les familles royales, elle a épousé son demi-frère, Thutmose II, qui avait un fils, Thutmose III, par une femme de rang mineur. Quand Thutmose II est mort en 1479 avant J.C. son fils, Thutmose III, a été nommé l'héritier. Cependant, Hatshepsut a été nommée régente en raison du jeune âge du garçon. Ils ont gouverné conjointement jusqu'en 1473 quand elle s'est déclarée pharaon. Habillée en vêtements d’homme, Hatshepsut a administré les affaires de la nation, avec le plein soutien du grand prêtre d’Amun, Hapuseneb et les autres officiers. Quand elle a construit son magnifique temple à Deir el Bahari en Thèbes elle a fait des gravures de sa naissance divine comme la fille d’Amun. Hatshepsut a disparu en 1458 av. J.-C. quand Thutmose III, souhaitant réclamer le trône, a mené une révolte. Thutmose a commandé que ses sanctuaires, ses statues et ses gravures soient mutilés.

 

Ceci était l’opinion générale en ce qui concerne les mutilations de ses gravures mais nous remettons en question maintenant cette vue.

 

Après sa mort, plusieurs monuments et représentations de Hatshepsut ont été défigurés par la suite ou ont été détruits, y compris ceux-là dans son complexe de temple mortuaire célèbre à Deir el-Bahri. Ceux-ci ont été traditionnellement interprétés comme une preuve d'actes de damnatio memoriae (condamner une personne en l'effaçant de l'existence enregistrée) par Thutmose III. Cependant, une recherche récente par des érudits comme celle de Charles Nims et de Peter Dorman a réexaminé ces suppressions et a trouvé que les actes qui ont pu être datés, sont arrivés après la quarante-deuxième année du règne de Thutmose. Ceci place un doute sérieux sur la théorie populaire que ce Thutmose III a commandé leur destruction dans une crise de rage vindicative peu après son accession. Plutôt, il est beaucoup plus accepté aujourd'hui que Thutmose III a pu décider simplement d'effacer la mémoire de Hatshepsut des récits historiques parce que sous le système politique égyptien profondément conservateur et hiérarchique, seulement les hommes étaient supposés gouverner l'état pendant que les femmes étaient sensées rester loyales à leurs maris et s’occuper de leurs ménages. En effet, avant le règne de Hatshepsut, seulement deux autres Pharaons égyptiens féminins ont été connues pour exister : Nitocris et Sobekneferu. Contrairement à Hatshepsut cependant, ces deux reines ont joui d’un règne très bref (Wikipédia).

 

1479-1425                                       Tuthmosis III 

Le successeur de Thutmosis II a été son fils, Thutmosis III, qui est né de sa deuxième femme, Isis. L’âge qu’avait Thutmosis III lorsque son père est mort et qu’il est monté au trône (en l'année 1479 av. J.-C. en raison de Beckerath, 1997) n'est pas connu. Cependant, il a régné pendant environ 54 années - y compris la régence de Hatshepsut - et sa momie n'est pas celle d’un très vieil homme. Ainsi, il était probablement un enfant et dans chaque cas pas plus vieux que 10 ans. Selon une inscription datée de l'année 42 de son règne, il avait 6 ans quand il a été choisi par un oracle d’Amun pour devenir roi. Cette inscription était sûrement une tentative pour légaliser son règne puisque aucun héritier mâle au trône n’est venu du mariage de son père avec Hatshepsut et du côté de sa mère, il n'était pas de descendance royale - cependant l'inscription peut être utilisée comme une référence approximative à son âge au moment de son accession (Lesser ibid.).

 

1448/7 AEC : Dans cette chronologie, l'Exode est arrivé dix années après la mort de Hatshepsut. En tant que régente avec son beau-fils et neveu, elle était une grande architecte et un grand entrepreneur d'Égypte. Sa saisie du trône en 1473 l’a menée à son renversement et sa disparition finale en 1458. 

Menkheperre Thutmose III (aussi écrit comme Tuthmosis III ou Thothmes III ; appelé Manahpi(r)ya dans les lettres de Amarna) (m. 1425 av. J-C), était le sixième Pharaon d'Égypte dans la Dix-huitième Dynastie, et est considéré comme le plus grand des pharaons de l’Égypte. Il a gouverné de 1479 av. J-C à 1425 av. J-C, selon la Chronologie Moyenne de l’Égypte Antique. De plus anciennes publications dans les années 1960 et 1970 ont suggéré qu'il a gouverné Égypte de 1504 av. J-C à 1450 av. J-C mais ceci a été partiellement basé sur la vue démodée et insoutenable d’un règne de 35 Ans pour Thutmose IV. Cependant, il est connu que Manetho donne à Thutmose IV un règne de seulement 9 Années et 8 Mois dans son Épitomé pendant que l’Année la plus élevée de ce roi est seulement son Année 8. Finalement, les monuments de Thutmose IV sont comparativement petits et mineurs en comparaison de ceux de son fils Amenhotep III, qui a joui d’un règne de 38 Années. Donc, les égyptologues aujourd'hui attribuent à Thutmose IV un règne de seulement 10 années environ et ont plutôt daté l'accession de Thutmose III à 1479 av. J-C.

Thutmose était très petit, à peine cinq pieds (1.5m) de grandeur, un fait non connu des historiens ultérieurs jusqu'à la découverte de sa momie en 1881.

 

1427- 1401                                      Amenhotep II

Comme d'habitude, différentes ressources fournissent différentes chronologies pour le règne d’Amenhotep II. The Chronicle of the Pharaohs par Peter A. Clayton donne son règne de 1453 jusqu' à 1419 AEC, ce qui l’identifie comme le Pharaon de l'Exode. Ainsi, cela s’accorderait avec le récit de la Stèle de Karnak par rapport à l'Exode mais cela peut être totalement non relié. L'Histoire de l’Égypte Ancienne de Oxford pourvoit un règne entre 1427 jusqu' à 1400 AEC. Wikipédia a 1425 et Baines et Malek ont 1427-1401. Ainsi son père Thutmose III était le Pharaon de l'Exode selon ces dates ultérieures pour Thutmoses III.

 

Amenhotep II était le fils de Thutmose III et d’une femme de rang mineur, Hatshepsut-Meryetre. Amenhotep était certainement le co-régent junior de son père pendant 2 Ans et 4 Mois selon les récits historiques contemporains puisque sa date d'accession était "IV Akhet jour 1" tel que noté dans la stèle Semna de Usersatet, le fils du Roi en service (c.-à-d. le vice-roi) de Kush sous Amenhotep II, tandis que Tuthmose III est enregistré comme étant mort le III Peret jour 30 dans la Biographie du Tombeau de Amenemheb (c.f. Wikipédia).

 

Le fait qu'il était le fils de Pharaon par une femme de rang mineur peut bien s'accorder avec le récit Biblique que le fils premier né du pharaon de l'Exode (Thutmoses III) a été tué avec les autres premiers-nés d’Égypte.

 

1424 AEC : 51ème Jubilé 

Amenhotep II était le fils de Thutmose III et d’une femme de rang mineur, Hatshepsut-Meryetre. Amenhotep était certainement le co-régent junior de son père pendant 2 Ans et 4 Mois selon les récits historiques contemporains puisque sa date d'accession était "IV Akhet jour 1" tel que noté dans la stèle Semna de Usersatet, le fils du Roi en service (c.-à-d. le vice-roi) de Kush sous Amenhotep II, tandis que Tuthmose III est enregistré comme étant mort sur le III Peret jour 30 dans la Biographie du Tombeau de Amenemheb. Peter Der Manuelian dans son livre en 1987 "Studies in the Reign of Amenophis II," donne cette traduction du texte dans la stèle Usersatet : "L'Année 23, IV Akhet [jour] 1, le jour du Festival de l’accession du roi" (p.21). Amenhotep été confronté à une rébellion majeure en Syrie par l'état vassal de Naharin dans son Année 3 presque tout de suite après la mort de son père et a envoyé son Armée au Levant pour l'éliminer. Le roi était renommé pour sa prouesse physique et est dit d'avoir de sa propre main tué 7 Princes rebelles à Takhsy. Après avoir capturé Kadesh et ainsi terminé sa première campagne syrienne avec succès, le roi a commandé que les corps des sept princes soient pendus à l'envers sur la proue de son bateau -- une punition commune pour les dirigeants rebelles en Égypte Pharaonique. En atteignant Thèbes, tous sauf un des princes ont été montés sur les remparts de la ville. L'autre a été apporté au territoire souvent rebelle de Nubie et pendu sur le rempart de la ville de Napata, comme un exemple de la conséquence de s'élever contre le Pharaon et pour démoraliser n'importe quel adversaire nubien de l'autorité Égyptienne là-bas. Amenhotep II a évidemment réussi dans sa tentative puisque aucune mention de n'importe quelle rébellion n’a été enregistrée en Nubie sous son règne -- contrairement à la situation de son successeur Thutmose IV. Amenhotep a entrepris aussi ses seconde et troisième campagnes syriennes en l'Année 7 et 9 de son règne. Les deux rébellions ont été causées par une révolte dans les régions syriennes de l'Empire égyptien, qui était probablement lancée par le chef rival de l’Égypte du Proche Orient, Mitanni. En l'Année 9, un combat a pris place sur les hauteurs de Niy et a eu pour résultat la perte de contrôle de l’Égypte du secteur entier entre les rivières Orontes et l'Euphrate malgré le pillage égyptien enregistré dans Retenu et la prise de 3.600 prisonniers de guerre Apiru. Après cette campagne, aucun autre conflit ne s’est développé entre Mitanni et l’Égypte, et une paix informelle a été maintenue entre Amenhotep et le roi de Mitanni. Par la suite, Amenhotep s’est concentré sur les questions domestiques mais a maintenu le contrôle impérial de l’Égypte sur le Pays de Canaan et la prospérité générale de l’Égypte

 

1408 AEC L’entrée d'Israël dans la Terre Promise et la subjugation des Cananéens dans la 16ème année du 52ème jubilé suivant la mort de Moïse.

 

1401-1391 AEC                       Tuthmosis IV (le Culte de Aten émerge et l’Égypte copie le monothéisme israélite.)

1391-1353 AEC                       Amenhotep III

1353-1335                               Amenhotep IV Akhenaten (l'hérésie monothéiste émerge complètement développée.)

1335-1334                               Semenkare (la Reine Nefertiti ?)

1334-1325                               Tutankhamen

?                                             la Reine Ankhesenamun


Ankhesenamun- Elle a épousé Tutankhamun à l'âge de treize ans. Le roi Tutankhamun s’est marié quand il était très jeune, probablement un peu plus de dix ans d’âge. La raison pour ceci était qu’on s’attendait à ce que le roi égyptien ait une femme (parfois plus qu'une) qui l’aurait aidé à exécuter certains devoirs religieux officiels dans ses responsabilités. Tutankhamun a épousé Ankhesenaten, une des filles de son père Akhenaten et de sa belle-mère la Reine Nefertiti, donc elle était sa demi-soeur ! Elle était un petit peu plus vieille que Tutankhamun. Plus tard, Ankhesenaten a changé son nom à Ankhesenamun, "Elle vit (ankhes) pour (en) le dieu Amun (amun)". Elle était initialement appelée Ankhesenpa'aten et elle était née dans la Période de 'Amarna probablement dans la ville de Akhetaten. Pendant leur mariage, elle a mis au monde deux enfants prématurés. C'est possible que les enfants soient morts en raison de la proximité des liens de sang.

 

1323-1319                                                     Ay
1319-1307/5                                                  Horemhab

1305-1196 av. J-C          19ème Dynastie        Ramsès I

1305-1290

Originellement appelé Paramessu, il était de naissance non-royale, né dans une famille noble de la région du delta du Nil, peut-être près de l'ancienne capitale des Hyksos de Avaris. Il avait une carrière de soldat, initialement le chef des archers (une position qu'il a héritée de son père, Seti), et finalement général des armées. Il a trouvé faveur aux yeux de Horemheb, le dernier pharaon de la tumultueuse Dix-huitième dynastie, qui a nommé Ramesses comme son vizir. Il a servi aussi comme Grand Prêtre de Amun – comme tel, il aurait joué un rôle important dans la restauration de la vieille religion après l’hérésie Amarna d'une génération précédente, sous Akhenaten.

Horemheb lui-même était un noble venant de l’extérieur de la famille royale immédiate, qui s’est élevé dans les rangs de l'armée égyptienne jusqu’à servir comme conseiller royal et, finalement, Pharaon. N’ayant aucun fils pour continuer sa propre lignée, Horemheb a choisi Ramesses pour être son héritier dans les années finales de son règne vraisemblablement parce que Ramesses I était un administrateur capable et avait un fils et un petit-fils (le futur Ramesses II) pour lui succéder et éviter toutes difficultés de succession.

À son accession, Ramesses a pris un prenomen, ou un nom royal, qui est écrit dans les hiéroglyphes égyptiens à la droite. Lorsque translittéré, le nom est mn-pḥty-r, ce qui est d'habitude interprété comme Menpehtyre, signifiant "Établi par la force de Ra". Cependant, il est plus connu par son nomen, ou nom personnel. Ceci est translittéré comme r ‘-ms-sw, et est d'habitude rendu comme Ramessu ou Ramesses, signifiant ‘Ra l’a porté’. Déjà un vieil homme lorsque couronné, Ramesses a nommé son fils, le futur pharaon Seti I, pour servir comme son co-régent. Seti a entrepris plusieurs opérations militaires pendant ce temps, en particulier, une tentative pour récupérer les possessions perdues de l’Égypte en Syrie. Ramesses semble avoir pris en main les questions domestiques : le plus mémorable, il a complété le deuxième pylon au Temple de Karnak, commencé sous Horemheb (cf. l'article dans Wikipédia http://en.wikipedia.org/wiki/Ramses_I)

 

1290-1279 AEC                               Seti I

Dans le film Les Dix Commandements, le Pharaon Seti I a été supposé être le Pharaon sous lequel Moïse était Général d’Égypte, et son fils Ramsès II a été décrit comme le Pharaon de l'Exode. Seti était déjà le père de Ramsès II quand Horemheb l'a nommé Pharaon comme son successeur. Il était un administrateur capable. Les textes et les dates de la Bible cependant font de ce pharaon, selon les chronologies actuelles telles qu’acceptées, un candidat impossible vu que Moïse était déjà mort et Israël occupé avant que ce pharaon soit monté sur le trône. La raison pour cette idée découlait des égyptologues qui ont décidé que la fabrication de briques comme matériels de construction majeurs était éminente dans la période de Ramsès. La Bible cependant place l'Exode 480 années avant que le Temple ait été commencé dans la Quatrième année de Salomon et cela place la date à 1448/7 AEC. La Bible dit que les Israélites ont construit la ville de Ramsès et ainsi il est supposé que c'était la dynastie de Ramsès qui était impliquée, comme ils ont construit Pi-Ramesse. Cependant, le nom Ramsès lui-même a été aussi trouvé inscrit sur un tableau de tombeau d'enterrement du Pharaon Amenhotep III, qui a gouverné presque un siècle avant Ramsès II.

 

1279-1213 AEC                             Ramsès II


Le Seigneur Ameni
Merenptah

Seti II

Siptah


La Dynastie de la Femme de Salomon

Vingt et unième Dynastie

 

Nom                                                                    Dates

Smendes                                                        1069 av. J-C - 1043

Amenemnisu                                                  1043 av. J-C - 1039

Psusennes I                                                    1039 av. J-C  - 990

Amenemopet                                                  992 av. J-C - 983

Osorkon l'Aîné                                               983 av. J-C - 977

Siamun                                                           977 av. J-C - 958

Psusennes II                                                  958 av. J-C - 943C 

Après le règne de Ramesses III, il y a eu un long, graduel déclin du pouvoir royal en Égypte


 

 

La 22ème Dynastie : Les vainqueurs d'Israël et Juda. 

Vingt-deuxième Dynastie 

La Vingt-deuxième dynastie d’Égypte était une série de rois Meshwesh Libyens qui ont gouverné de 945 av. J-C ou 943 av. J-C jusqu'à 720 av. J-C. Ils s’étaient établis en Égypte depuis la Vingtième Dynastie. Manetho déclare que la dynastie provenait de Bubastis, mais les rois ont certainement gouverné à partir de Tanis, qui était leur capitale et la ville où leurs tombeaux ont été excavés. Cette dynastie est souvent considérée comme une partie de la Troisième Période Intermédiaire.

 

Nom                                                  Commentaire                                                             Dates

Shoshenq I               Il est identifié comme le Shishaq biblique                                 943 - 922 av. J-C

 

Osorkon I                                                                                                                    922 - 887 av. J-C

 

Shoshenq II              a joui d’un règne indépendant d'environ 2 années à

                                 Tanis selon Von Beckerath                                                        887 - 885 av. J-C

 

Takelot I                                                                                                                      885 - 872 av. J-C

 

Harsiese A                un roi séparé à Thèbes qui a gouverné pendant le règne de

                                 Osorkon II et de Takelot I.                                                        880 - 860 av. J-C

 

Osorkon II               a aidé Israël à défaire Shalmaneser III d'Assyrie

                                 à la Bataille de Qarqar en 853 av. J-C.                                       872 - 837 av. J-C

 

Shoshenq III                                                                                                               837  - 798 av. J-C

 

Shoshenq                  à ne pas confondre avec Shoshenq VI – l'original                     798 785 av. J-C

(IV) "quartus"          Shoshenq IV dans les livres et articles de journal avant1993.

 

Pami                         a enterré deux Taureaux d’Apis pendant son règne. Le seul roi

                                 dont les actions ont été conservées dans un document des Annales    785 – 778 av. J-C

 

Shoshenq V                                                                                                                 778 - 740 av. J-C

 

Osorkon IV              un roi séparé qui a gouverné une Région du Delta                    740 – 720 av. J-C

                                 fragmentée avec Tefnakhte de Sais et Iuput II de Leontopolis  

Un autre roi qui appartient à ce groupe est Tutkheperre Shoshenq, dont la position précise dans cette dynastie est actuellement incertaine. La soi-disant Vingt-troisième dynastie était une branche de cette dynastie basée en Haute Égypte. Tous ces rois ont régné dans la Moyenne et Haute-Égypte y compris les Oasis du Désert à l'ouest où une stèle de don hiératique datée à la 13ème année de règne de Takelot III a été trouvée. 0 (cf Wikipédia).


 

Annexe 2 : La Chronologie pour la Clef de David

 

1974 AEC : 40ème Jubilé après la fermeture d'Éden. Abraham est âgé approximativement de 22 ans. Il a atteint l'age adulte pendant la Sixième année du 39ème Jubilé.

 

1785-1650 AEC

13ème-15ème Dynastie

La deuxième Période Intermédiaire

 

1650-1554 AEC

16ème Dynastie

La Domination des Hyksos de la Basse-Égypte

1650-1554 AEC

17ème Dynastie

Kamose Seqenenre II Kamose Seqenenre II (Haute-Égypte)

 

1554-1305 AEC

1554-1525 AEC

18ème Dynastie

(Hyksos renversés)

Ahmose (Amosis I)

 

 

 

 

1528/7 AEC

Moïse est né, avant la mort d’Ahmosis et a été nommé d’après lui par sa soeur.

1525-1504 AEC

Amenhotep I (Amenophis I)

1525 AEC

La mort d'Ahmose/Ahmosis I, (quelques-uns disent 1527). L'année était l'année de Sabbat du cycle final du 49ème Jubilé. Elle était la fin des meurtres des enfants israélites dans leur persécution. Le Nouveau Royaume, ou l'Empire, a joui de plus d'un siècle et demi de prospérité continuelle. Les ordres pour l'extermination des Israélites ont probablement été motivés parce qu’ils étaient vus comme faisant partie des Hyksos détestés. Les ordres ont été donnés par ce roi pour établir la dynastie.

1524 AEC

49ème Jubilé

1504-1492 AEC

Tuthmosis I

1492-1479 AEC

Tuthmosis II

1488 AEC

Moïse a 40 Ans et est exilé à Madian par Tuthmosis II, dans sa quatrième année de règne, après avoir tué le garde. Représente symboliquement la fin du premier âge. (La phase un de la Clef de David commence.)

1479-1458 AEC

Hatshepsut (Ma'atkare) la Reine Régnante

1473 AEC

Hatshepsut s'est couronnée elle-même Pharaon.

1479-1425 AEC

Tuthmosis III

1448/7 AEC

Ainsi, dans cette chronologie, l'Exode est arrivé dix années après la mort de Hatshepsut. En tant que régente avec son beau-fils et neveu, elle était un grand constructeur et une grande architecte de l’Égypte. Sa saisie du trône en 1473 a mené à son renversement et sa disparition éventuels en 1458.

1427- 1401 AEC

Amenhotep II

Le fait qu'il était le fils du Pharaon par une femme de rang mineur peut bien s'accorder avec le récit Biblique que le fils premier né du pharaon de l'Exode (Thutmoses III) a été tué avec les autres premiers-nés d’Égypte

1424 AEC

51ème Jubilé

1408 AEC

L'entrée d'Israël dans la Terre Promise et la subjugation des Cananéens durant la 16ème année du 52ème Jubilé après la mort de Moïse.

1401-1391 AEC

Tuthmosis IV (le Culte de Aten émerge et l’Égypte copie le monothéisme israélite.)

1391-1353 AEC

Amenhotep III

1353-1335 AEC

L'hérésie monothéiste de Amenhotep IV Akhenatenémerge complètement développée.

1335-1334 AEC

Semenkare (la Reine Nefertiti ?)

1334-1325 AEC

Tutankhamen

?

La Reine Ankhesenamun

1323-1319 AEC

Ay

1319-1307/5 AEC

Horemhab

1305-1196 AEC

19ème Dynastie

1305-1290

Ramsès I

1290-1279 AEC

Seti I

1279-1213 AEC

Ramsès II

Le Seigneur Ameni

Merenptah

Seti II

Siptah

1224 AEC

55ème Jubilé

1074 AEC

58ème Jubilé

1054 AEC

La chute de Troie et des Hittites de l'ouest de Wilusia. Les Celtes Ripathiens se déplacent en Grande-Bretagne et sont rejoints par les éléments de Tuathan De Danaan d'Irlande et subjugue les Magogites en Grande Bretagne.

1053/2 AEC

La fin de la période du règne des 12 Juges avec Eli et Samuel. Le Règne des Rois commence avec le règne de Saül.

1024 AEC

59ème Jubilé

1012 AEC

Le Règne de David commence. Il règne sept années à Hébron.

1005 AEC

David entre à Jérusalem. Exactement à mi-chemin de la création, 3000 ans depuis Adam. Melchisédek laisse la place à Lévi à Jérusalem pendant 20 Jubilés ou 1000 années jusqu' à la naissance de Christ en tant que Souverain Sacrificateur de l'ordre de Melchisédek.

974 AEC

60ème Jubilé de la fermeture d'Éden. (À mi-chemin de l'ère de Satan.)

972 AEC

David passe le relais à Salomon. (Phase 1 Complète)

968/7 AEC

Le Temple commencé dans la Quatrième année de Salomon.

948 AEC

Le Temple et les Maisons du Roi et la Maison de la Forêt du Liban sont complétées.

932 AEC

Le règne de Salomon se termine. (Phase 2 de la Clef de David est complète.)

932-924 AEC

La division du Royaume en raison de l'idolâtrie de Salomon et l'idolâtrie entre dans les tribus du Nord.

924 AEC

61ème Jubilé 1000 années ou 20 Jubilés de la déclaration de l'Année de Grâce du Seigneur par le Messie en 27 EC.

Table 3

 

724 AEC

65ème Jubilé : Le siège de la Samarie est entrepris pour enlever Israël de ses terres de l'Année de Sabbat, le Jubilé et 723 AEC ou l'Année 1 du Nouveau Jubilé. 250 années du Jubilé de David dans Jérusalem et de la remise à Salomon.

722 AEC

 

722 AEC

Sargon II détruit la Samarie après un siège de 3 ans et la mort de Shalmaneser V.

Israël a été pris captif en trois étapes : Ruben, Gad et la moitié de Manassé à l’est du Jourdain sous Pul ou Tiglath Pileser III. Ensuite, ils ont été suivis à Media par les tribus israélites de l'ouest sous Sargon II qui avait détruit aussi les Hittites (Hatti ou Kalti) dans la Syrie du nord, les Chaldéens en Urartu. Juda a suivi plus tard. (Phase 3 de la Clef de David.)

605 AEC

La Bataille de Karkemish. Nebucadnetsar défait l’Égypte

598/7 AEC

La captivité de Jojakim (2 WeAdar ou 14/15 mars 597). (Phase 4 de la Clef de David.)

594 AEC

La Vision d’Ézéchiel (la 30ème année) (Le premier Témoignage Biblique).

587

La chute de Jérusalem. (Phase 5 de la Clef de David.)

Juda est envoyé en captivité pour avoir brisé les Sabbats de la terre et le calendrier. (Phase 6)

574 AEC

Année du 68ème Jubilé

539 AEC

La conquête de Babylone par Cyrus et Darius le Mède, le fils d’Astyages appelé Xerxès par Daniel.

538/7 AEC

Le décret de Cyrus et le retour des exils en Palestine mais pas à Jérusalem (date exacte incertaine).

530-522 AEC

Le Règne de Cambyse.

525 AEC

L'occupation de Cambyse de l’Égypte (la Prophétie des Bras Cassés de Pharaon complète dans sa première phase (voir l’étude La Prophétie des Bras Cassés de Pharaon (No. 036)) ; voir aussi le Tableau 5 Les Grandes Lignes de la Chronologie de l’Âge (No. 272)).

524 AEC

69ème Jubilé

522 AEC

Le Règne des Mages.

521 AEC

Darius I

516 AEC

La prophétie des soixante-dix années expire (Jér. 25:8-14 ; Dan. ch. 9). Jérusalem n'aurait pas pu être habitée avant cette date. L'écriture ne peut pas être anéantie.

486 AEC

Xerxès 1. Une lettre lui a été écrite, aucune réponse n’a été enregistrée (Esdras 4:6).

465

Artaxerxes I (vrai nom Cyrus appelé aussi Macrocheir ou Longimanus). Arrête la construction du Temple et toute construction cesse jusqu'au règne de Darius le Perse (Esdras 4:7-24).

424 AEC

71ème Jubilé

424 AEC

Xerxès II (aucune mention biblique).

423 AEC

Darius II décrète l’ordre de commencer la construction en 422.

Les Soixante-dix Semaines d'Années commencent dans la première année du 72ème Jubilé.

418 AEC

La construction du Temple a été complétée durant la sixième année de Darius en 3 Adar.

404 AEC

Artaxerxes II

398 AEC

Le décret d’approvisionnement émis pour le retour de Esdras (Esdras 7:1-26).

385 AEC

Le deuxième décret d’Artaxerxes II. Néhémie est nommé gouverneur de la Judée (385-372). Les murs de Jérusalem sont reconstruits (Néh. 5:14).

375/4 AEC

Les sept premières semaines d'années du premier oint de Daniel 9:25.

374/3 AEC

L'année du Jubilé et de la Lecture de la Loi. (le deuxième Témoignage Biblique)

323/1 AEC

Esdras meurt durant la même année qu’Alexandre le Grand (Séder Olam Rabbah 30). Le canon de la Bible est clos. (Phase 7 de la Clef de David est complète.)

27 EC

Le Messie Annonce le 80ème Jubilé comme L'Année de Grâce du Seigneur et commence le Témoignage du Nouveau Testament comme Phase 8 de la Clef de David.

30 EC

Le sacrifice de Christ et la réception de l'Esprit Saint. Début des Quarante Jubilés dans le Désert pour l'Église.

62/3 EC

La fin des 62 semaines d'années et le changement réel du système de dîme à Melchisédek. Le martyre de Jacques frère de Christ, le premier évêque de Jérusalem.

70 EC

La fin des Soixante-dix Semaines d'Années et la destruction du Temple.

73 EC

La chute de la Judée et Masada.

77 EC

81ème Jubilé.

590-1850 EC

1260 années de Persécution de l'Église.

1799

2520 années des sept temps de la captivité d'Israël. Tout Israël est établi dans les terres de son héritage.

1916-1948

L'établissement de la patrie juive.

1916-1996

La fin de la prophétie des Bras Cassés de Pharaon dans sa deuxième phase. (Phase 8 se termine en 1996.)

1939-1945

L'empire de la Bête et le Deuxième Antéchrist essaient de détruire l'Église et la nation de Juda dans l'Holocauste.

1977

119ème Jubilé, le début de la fin. (Phase 9 commence.)

1987

Le Mesurage du Temple commence. Voir l’étude Le Mesurage du Temple (No. 137)

1997

La fin des Temps des Gentils et les Trente Dernières Années du Deuil pour Moïse.

1998-2005

La Lecture de la Loi est établie comme la fin des périodes de témoignage.

2006-2012

La sanctification des Nations commence.

(voir l’étude La Sanctification des Nations (No. 077)).

2012

L'évangile est publié dans toutes les nations. La troisième lecture de la Loi. Le début de la période de Dédicace de l'Autel pour la restauration.

2015

L'année de la proclamation du Roi.

2019-2027

La subjugation des Nations au Retour du Roi.

2027

120ème Jubilé (Phase 9 se termine).

2028

Le Millénaire commence. Le Temple physique commence et l'administration est construite et est logée (Phase 10 de la Clef de David.)

2028-2077

La planète est restaurée et les Lois de Dieu sont appliquées.

2028-3027

Le Millénaire en tant que le Repos de Sabbat de Jésus Christ est entrepris. La période du Quatrième Temple est entreprise.

3015

Satan est relâché de nouveau et les Guerres finales de la Fin commencent. Jérusalem est attaquée.

3027

140ème Jubilé : La Deuxième Résurrection des Morts. La Phase 10 arrive à la conclusion dans le Jugement du Grand Trône Blanc.

3128

La Cité de Dieu descend. Commencement du Nouveau Ciel et de la Nouvelle Terre.

 

q